Journées artistiques et culturelles de la jeunesse de la CV : LA PAIX ET LA COHÉSION SOCIALE AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS

La salle de conférence de la Maison de la femme et de l’enfant (rive droite) a abrité, vendredi dernier, la cérémonie d’ouverture des «Journées artistiques et culturelles de la jeunesse de la commune V». Ces journées sont organisées par le Conseil national de la jeunesse de ladite commune dans le cadre de son programme d’activités en faveur de la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale, en partenariat avec la mairie. La cérémonie s’est déroulée en présence du 1er vice président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, du président du Conseil national de la jeunesse de la Commune V, Sory Diarra et de son collègue du Conseil national de la jeunesse du Mali, Soloman Satigui Sidibé. Y étaient également le maire de la Commune V, Amadou Ouattara et nombre d’invités.

Pour cette première édition, plusieurs activités sont au programme, notamment un atelier de formation de 200 jeunes sur les questions de paix, de cohésion sociale et de réconciliation et les élections générales que notre pays s’apprête à organiser dans les prochains mois. Une exposition d’objets d’art de jeunes artisans et un grand concert gratuit avec des artistes de renom sont aussi programmés. Dans ces propos liminaires, le président du Conseil national de la jeunesse de la Commune V expliquera que ces activités rentrent dans le cadre du renforcement du vivre ensemble et de la cohésion sociale dans notre pays. C’est une occasion et un cadre pour faire connaître au grand public le savoir-faire dans l’artisanat et la musique. Selon Sory Diarra, «sa circonscription regorge de talents dans les domaines cités et une grande partie est encore cachée». Il a, enfin, souhaité la pérennisation de l’initiative.
Le maire de la Commune V s’est appesanti sur l’originalité de l’initiative qui procède de la détermination, non pas des autorités politiques et administratives, mais de la jeunesse d’agir en faveur de la paix. A en croire l’édile, cette auto-saisine exprime aisément la détermination de la jeunesse à relever le défi du moment, à savoir la paix et la cohésion nationale. « Les thèmes retenus dans le cadre de la formation de 200 jeunes en dit long sur votre bonne lecture des enjeux », a commenté Amadou Ouattara.
Dans son intervention, le président du Conseil national de la jeunesse du Mali soulignera que la jeunesse a un rôle de superviseur des prochaines élections afin d’éviter d’éventuelles contestations post-électorales, toute chose qui peut déclencher la violence.
Quant au 1er vice président de l’Assemblée nationale, il a invité la jeunesse à une prise de conscience de sa responsabilité et à ne plus servir de bétail électoral. Il a rappelé aux jeunes que «personne ne doit choisir leurs responsables à leur place». Et Moussa Timbiné d’insister sur la méfiance à propos des réseaux sociaux qui sapent nos mœurs, notre culture et particulièrement la délation qui s’y passe en période électorale.
Issa Baradian TRAORÉ

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *