Journée panafricaine des femmes : Plus d’inclusion des femmes dans toutes les instances de décisions

Célébrée sous le thème « Paix-Sécurité et Réconciliation nationale : Enjeux, Défis et Opportunités pour les Femmes du Mali », la Journée panafricaine des femmes était placée sous la présidence de la première dame, Madame Kéita Aminata Maiga, présidente de l’ONG Agir. Lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence de lancement officiel de ces activités commémoratives, elle a rappelé la lutte remarquable menée par les femmes maliennes.

 

La situation sécuritaire au Mali ne lui a pas échappé. C’est pourquoi comme solution, elle rappelle : « Pour échapper à ces violences gratuites, un nombre record de personnes au rang desquelles, femmes et enfants, se voient contraints de fuir, pour trouver refuge jusqu’au-delà des frontières de leurs pays ». Elle invite alors à une nouvelle considération sur les femmes en les considérants comme des acteurs de changement. Elle formule ainsi la demande d’impliquer les femmes dans la résolution des crises sécuritaires. « Nous le savons. La Femme en est le socle de la Famille qui en elle-même est le socle de la société. Dans son rôle de transmettre des valeurs sociétales, elle est capable d’inculquer au sein de sa famille et de la communauté une éducation en lien avec le vivre ensemble, la paix ainsi que la cohésion sociale », a-t-elle expliqué. Toutefois, « d’énormes défis liés à l’éducation, la formation, l’accès aux soins de santé, la bonne représentativité dans les instances de décision, aux contraintes socioculturelles, l’autonomisation des Femmes à tous les niveaux sociopolitiques et économiques entravent un environnement favorable pour créer un espace permettant aux Femmes d’entrer et de rester dans le processus de Paix et d’y apporter une contribution efficace », dit-elle.

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *