Journée panafricaine des femmes : le PSDA à la rencontre d’associations féminines du district de Bamako

La panafricaine des femmes a été mise à profit par le Secrétariat exécutif national(SEN) du Parti social-démocrate africain (PSDA) pour réaffirmer sa solidarité aux femmes maliennes, qui nuit et jour, se battent inlassablement auprès des hommes pour apporter leur contribution à l’édification du pays.

panafricaine femme premiere dame madame keita aminata maiga

A la veille de la célébration de cette journée, qui se tient tous les 31 du mois de juillet,        une forte délégation du Parti social-démocrate africain (PSDA), en majorité de femmes, conduite par son président, Ismaël Sacko, est allée à la rencontre de certaines organisations féminines, respectivement en Communes V et VI du district de Bamako.

Rappelons que c’est un certain 31 juillet 1962 que des femmes du continent africain réunies à Dar-es-Salam(Tanzanie) ont créé la ‘’Conférence des femmes africaines’’ (CFA), une des toutes premières organisations internationales de femmes en Afrique. C’est en référence à cette journée historique que le 31 juillet a été consacrée à partir de 1974, Journée panafricaine des femmes, à l’occasion du premier congrès de l’Organisation panafricaine des femmes (Pawo).

En Commune V, c’était avec des femmes qui se sont récemment regroupées en association dénommée« Horonya » afin de les entretenir sur les conduites à tenir pour être unies autour des idéaux fondateurs de ladite association. A cet effet, de nombreux conseils leur ont été prodigués par la délégation du SEN/PSDA, qui a surtout insisté sur l’entente et la cohésion entre elles. Tout en les invitant à cultiver un leadership démocratique.

Alors qu’en Commune VI, la délégation s’est rendue au centre Horonya de Banankabougou, un centre multifonctionnel qui depuis sa date de création le 25 mars 1991 a formé plus d’un millier de femmes et hommes venant de divers horizons en alphabétisation, coupe et couture, savonnerie et teinture. Présentement, plusieurs d’entre eux font faire valoir leurs compétences sur le marché de l’emploi.

Les membres de la délégation ont été chaleureusement accueillis par des responsables dudit centre, parmi lesquelles mesdames Diahara Traoré, directrice et Fanta Koné, secrétaire administrative ; aux côtés desquelles on remarquait la présence de certains pensionnaires et ex-pensionnaires et d’éminentes personnalités.

Là, il s’agissait non seulement d’expliquer l’importance de la journée panafricaine dans l’émancipation de la femme africaine, mais également de participer à la sortie de la dernière promotion du centre, qui avait pour parrain, le président du PSDA, Ismael Sacko. Un choix motivé par son leadership et surtout par son engagement pour l’accompagnement des initiatives allant dans le sens des idéaux de paix et de promotion de l’économie locale.

Dans son intervention, Fanta Koné a, au nom du centre adressé toute sa reconnaissance au Secrétariat exécutif national (SEN) pour avoir fait un si important déplacement pour leur réaffirmer sa solidarité, mais aussi pour les encourager dans leur noble mission visant l’autonomisation de la femme malienne.

 

A la suite de la remise des attestations aux récipiendaires, le président du PSDA a salué l’engagement des femmes du monde entier et, en particulier celles du Mali pour leur combat en faveur de la préservation des libertés individuelles. Aussi, tout en exhortant les femmes leaders à consolider cette œuvre hautement bénéfique pour la stabilité dans notre pays,         le président Sacko les a invités à soutenir les hautes autorités afin de réussir le pari du développement socio-économique.

Mais avant lui, le Secrétaire politique adjoint du PSDA, Docteur Chaka Koné a tenu a expliqué à l’assistance, que la présence du SEN au centre Horonya cadre parfaitement avec l’idéologie du parti, qui est la social-démocratie.

Correspondance particulière

 

Commission Communication du PSDA

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *