Journée du 8 Mars: la BDM remet du materiel d’assainissement à l’AFAM

Du matériel d’assainissement composé de brouettes, de balais, de pelles, de piques, de gants, de cache-nez, de râteaux…, c’est le don que vient de faire l’agence BDM de Quinzambougou à La Coordination des associations des femmes antiquaires au Mali (AFAM), pour magnifier son action, à l’occasion de la Journée internationale de la femme ou journée de lutte pour les droits des femmes.

Mohamed Ahmed Ah HAMANI President conseil administration bdm don offrre materiel assainissement afam

C’était au cours d’une cérémonie modeste, certes, au siège de l’agence à Quinzambougou, mais pleine de signification. C’est donc naturellement que les autorités traditionnelles, municipales ont rehaussé de leur présence l’éclat de ladite cérémonie qui a enregistré la présence des responsables et des travailleurs de la Banque malienne de développement (BDM).
Quatre interventions ont émaillé l’événement dont le clou était la remise du matériel d’assainissement aux femmes antiquaires.
A tout seigneur tout honneur, c’était au chef de quartier de Quinzambougou, Mamadou Boya SIMPARA, de donner le ton. Après un bref rappel de l’objet de la manifestation du jour, il a fait un focus sur l’article 15 de la Constitution qui dispose : ‘’ Toute personne a droit à un environnement sain. La protection, la défense de l’environnement et la promotion de la qualité de la vie sont un devoir pour tous et pour l’État’’. M. SIMPARA souligne que c’est de façon innée que les femmes œuvrent à la mise en œuvre de cette disposition constitutionnelle, et, mieux, elles aiment le faire pour se l’être prescrit. Poursuivant, le chef de quartier a mis en exergue que la protection de l’environnement fait partie des priorités de l’État à la réalisation de laquelle prennent part des citoyens tels les membres de l’AFAM qui ont en commun aujourd’hui de faire avancer le pays vers le développement et la paix.
M. SIMPARA témoigne en faveur du Président du conseil d’administration de la BDM, Mohamed Ahmed Ah HAMANI dont il a eu à bénéficier de la solidarité agissante quand il était responsable du club de football d’El Farouk de Tombouctou. Aussi, son geste en faveur des femmes de l’AFAM, n’est-il pas une surprise pour lui. « C’est le contraire qui m’aurait surpris », a-t-il martelé.
La Mairesse du quartier, Mme SISSOKO Djénéba DIARRA, représentant celle de la commune II du District a souligné que tout geste utile en direction de la femme est toujours pour le profit de tout le village. Cela, pour mettre en lumière la portée du don de la BDM qui dépasse les bénéficiaires qu’elle n’a pas manqué de féliciter pour leur dynamisme, tout comme les généreux donateurs.
Cette intervention de l’élue municipale a été suivie de la remise symbolique des dons à la présidente de l’AFAM, Mme DIARRA Oumou CISSE, par Mamadou HONDO, DGA de la BDM.
Mme DIARRA très heureuse du geste de solidarité de la BDM a eu des mots de reconnaissance à son endroit. Elle a souligné l’importance de ce don en ce qu’elle profite à toute la famille. La présidente de l’AFAM a fait savoir que du matériel d’assainissement leur a été offert autant le ministère de la Promotion de la femme et une autre structure non étatique. Toutefois, a-t-elle révélé, au regard du nombre de plus en plus élevé d’associations, ce matériel n’était plus suffisant. C’est pourquoi, s’est-elle réjouie, le don de la BDM vient à point nommé pour combler cette insuffisance et assainir l’environnement, partant lutter contre les maladies.
Pour boucler la boucle, le DGA, Mamadou KONDO, a fait savoir que le geste de sa banque est symbolique pour rendre hommage aux femmes qui méritent une reconnaissance infinie, monter que leurs préoccupations sont partagées, en l’occurrence pour ce qui est du développement du pays et de la promotion de la santé.
Il s’agissait aussi, a indiqué le DGA de monter que la banque, ce n’est seulement de l’argent, mais qu’elle est une entité vivant dans un environnement avec lequel elle se doit d’être en phase.
Pour mettre en évidence la place de la femme, M. KONDO a révélé qu’à Bamako 10 des chefs d’agence sont des femmes, contre 5 hommes. Aussi, s‘est-il engagé à tout mettre en œuvre pour la promotion de la femme.
Au plan mondial, le thème de la journée était : « La parité en 2030 : avancer plus vite vers l’égalité des sexes ! »
La Journée internationale de la femme est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté. Le thème 2016 pour la Journée internationale de la femme met l’accent sur les moyens d’accélérer le programme de développement durable à l’horizon 2030 et sur la mise en place d’un élan pour la mise en œuvre effective des nouveaux objectifs de développement durable, en particulier l’objectif 5 sur l’égalité entre les sexes et l’objectif 4 sur l’éducation de qualité pour tous.
Au plan national, le Gouvernement a choisi cette année comme thème: «Égalité, Genre et Autonomisation de la Femme ». Il s’agit par le choix de ce thème de promouvoir le rôle et la place de la femme dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Par Bertin DAKOUO

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.