Journée d’échanges avec les jeunes chômeurs : Au Ministre Ben KATTRA de dire la vérité aux chômeurs et au Peuple !

Nous avons dit en son temps à ATT que 2012, sera l’année de tous les dangers au Mali et que les ‘’bombes sociales’’ cohabiteraient avec le régime dans le palais de Koulouba. Ces bombes sont la question sécuritaire au nord logée dans sa main droite, l’emploi des jeunes sous ses pieds, la crise alimentaire logée dans Sa main gauche et l’élection présidentielle de 2012, mal préparée avec une liste d’électeurs non fiable posée sur sa tête. Notre constat a été très juste. Le problème du nord a éclaté peu après et s’est transformée en crise internationale. Le pays s’est retrouvé divisé en deux entités avec l’interdiction à l’administration malienne d’aller dans cette partie du pays tenues par des rebelles Touareg. Le Président ATT a été chassé du pouvoir par une junte militaire en mars 2012.

jeune diplômé chomeur sans emploi preparation the grin groupe

Finalement le Président est allé en exil au Sénégal. L’emploi des jeunes qui est également une autre bombe, est en macération jusqu’à ce jour avant de sentir mauvais soit à la fin du quinquennat, soit à partir de 2019. Pour le moment, les promesses faites par le candidat IBK à savoir la création de 200 mille emplois d’ici 2018 n’a connu aucune réalisation dans la réalité. Tous les chiffres avancés par les différents ministres en charge de ce secteur ont empêché l’explosion  de cette bombe, même si rien n’a été fait concrètement.

On préfère endormir les jeunes chômeurs, en les faisant croire que ceux qui ont été employés sont ailleurs. Le bilan sur ce chapitre est catastrophique au même titre que la résolution de la crise du nord. C’est vrai que certains ministres font le griot politique pour embarquer le peuple ou embellir le bilan en terme d’emplois crées, mais cela suffit-il à embarquer la jeunesse qui chôme ? Nous ne saurons le dire. Selon les statistiques, chaque année 300 milles jeunes arrivent sur le marché du travail et seulement 10% arrivent à avoir un emploi. Alors que devient le reste ?

Le Ministre de l’emploi doit pouvoir le dire au peuple, car c’est lui qui affirme que 200 milles emplois ont été créés en quatre ans en raison de 50 milles emplois  par an. Heureusement, que lors de la rencontre avec la presse nationale à l’occasion des cent premiers jours du quatrième Premier Ministre d’IBK, Abdoulaye Idrissa Maïga, ce dernier a reconnu devant le jeune Mamadou Sagara 34 ans sans emploi depuis des années, que l’une des situations très préoccupantes est l’emploi des jeunes diplômés. Monsieur Sagara, a dit que des centaines de milliers de jeunes comme lui n’aspirent qu’à décrocher un emploi, mais en vain.

Il a ajouté que l’obtention de simples stages de perfectionnement est très compliquée. Le témoignage de ce jeune contredit tout le boucan que l’actuel Ministre en charge de l’emploi a entretien à l’endroit de  la presse chaque jour  que Dieu fait. Il parle avec conviction face à la presse sans parvenir à exhiber la liste des jeunes nouvellement employés   par le  régime.  Le Ministre  Kattra sait-il que l’année dernière au mois d’août, plus de 180 milles jeunes ont été mis au chômage à travers l’opération ‘’Ami Kane’’ ?

Concernant la création de 200 milles emplois avancée par le Ministre Ben Kattra, pourquoi n’a-t-il pas fait sortir les preuves,  en les mettant à la disposition de la presse nationale pour  vérification ? Si cela n’a pas été fait, nous doutons sérieusement de ces chiffres montés de toute pièce  pour embellir un bilan présidentiel qui n’en est pas un. A ce rythme, selon les chiffres du Ministre Kattra, le Mali pourra bientôt lancer un appel aux pays voisins pour combler notre déficit en main d’œuvre. Mais le ridicule ne tue plus au Mali certains responsables sous le régime d’IBK,  excelle dans le mensonge et le bluff pour sauvegarder leur tube digestif.

Malheureusement IBK croit à tout cela, avant de  s’étonner devant les situations anormales en disant que personne ne lui dit la vérité ! Mais à vrai dire IBK veut-il la vérité réellement ? S’il fait un audit sur les 200 milles emplois, plus d’un malien sera surpris. C’est pourquoi il doit se méfier des griots politiques. La presse qui n’est au service que du Mali saura répondre, à toute allégation dans ce domaine. Elle restera à l’affût pour démasquer ceux qui ont comme stratagème pour se maintenir au sommet de l’Etat,  le mensonge à l’endroit du peuple.

A bon entendeur salut !

Ivette GUINDO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *