Journée Africaine du Scoutisme : Sous le signe d’une citoyenneté active et responsable

«Engager les jeunes pour une citoyenneté active et responsable», c’est sous ce signe qu’est placé la journée africaine du Scoutisme 2017 en vue de promouvoir la culture de la paix, les valeurs partagées et le développement durable pour un monde meilleur. L’élément a été célébré samedi dernier au Centre Alfarouk en présence du Parrain, Adama Berthé non moins Maire de la Commune IV du District de Bamako à travers des conférences sur le scoutisme, son évolution et ses valeurs sociétales. C’était en présence des scouts du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire voisins.

ong_alfarouk dons remise equiment agricole

«Les scouts et Guides du Mali (composés des scouts Musulmans du Mali, les scouts et Guides Catholiques du Mali et les Scouts laïques) veulent célébrer cette journée avec le thème retenu pour présenter le scoutisme et ses avantages pour la formation de bons citoyens. A travers ce thème, nous voulons prouver aux dirigeants qu’un scoutisme adapté et soutenu est le creuset le mieux outillé pour éduquer, former et encadrer la jeunesse pour un avenir meilleur», explique Habib Savané, Commissaire des Scouts musulmans du Mali. Ce, avant d’ajouter que le scoutisme a entrepris avec succès, dans beaucoup de pays africains, des projets de développement communautaire, la production alimentaire, la santé, l’hygiène, les programmes d’alphabétisation… et a directement contribué à l’amélioration des conditions de vie des populations concernées.
Pour rappelle, c’est la résolution CM RES 1607 (L.XII) du Conseil des Ministres de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA)-aujourd’hui Union Africaine (UA), réuni en sa soixante deuxième session ordinaire à Addis-Abeba, du 21 au 23 juin 1995 qui a voté une résolution reconnaissant que le mouvement scout est le plus grand mouvement de jeunesse qui a montré sa valeur dans le domaine de l’éducation, de la formation des jeunes et des adultes, d’où la décision d’avoir une journée consacrée en son honneur. C’est ainsi que, explique Habi Savané, le 13 mars est considéré comme journée africaine du scoutisme avec pour objectif de faire le bilan des réalisations et avancées du scoutisme et sensibiliser sur ses contributions à la cohésion sociale et au développement communautaire dans le continent, dans le but d’établir des partenariats pour un impact social plus conséquent. «Le scoutisme existe au Mali depuis 1947 mais a été remplacé par le mouvement pionnier suite à l’accession de notre pays à l’indépendance», précise le Commissaire des Scouts Musulmans du Mali.
Pour Mamadou Sacko, Commissaire National des Scouts laïques du Mali, «le scoutisme est un mouvement de jeunes qui œuvre pour le développement physique, moral et social». D’où un appel de Dam SECK, représentant à la fois  le CNJ-Mali et l’UJMMA qui a prôné l’unification des mouvements scouts du Mali qui facilitera, selon lui, le développement de la jeunesse.
Le parrain de l’évènement, Adama Berthé a quant à lui rassuré les mouvements scouts du soutien de la Mairie de la Commune C.IV.
Le représentant du ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne et celui des affaires religieuses et du culte ont tous salué la célébration de cette journée.
Samakoro KONE

Source: L’Humanité

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *