Investigation conjointe (ANSSA-DNA) sur le Sésame Biologique dans les régions : Les facteurs de risques évalués

C’est au cours d’une table ronde que les personnels de l’Agence Nationale de la sécurité sanitaire des aliments(ANSSA) ont projeté à l’étude et la validation du rapport d’investigation sur le Sésame Biologique dans les régions de Koulikoro, Sikasso et le District de Bamako. A ce titre, l’objectif de ce rapport est d’évaluer les facteurs de risques liés à la production au stockage, à la transformation et à la commercialisation du sésame biologique et conventionnel dans les régions de Koulikoro, Sikasso, le district de Bamako en Novembre et Décembre 2016. C’était dans la salle de conférence de ladite Agence, le vendredi 31 Avril 2017.

habitants village Balla Manssala reunion

La cérémonie a enregistré la présence de la directrice Générale de ANSSA Mme Diakité Oumou Zoumana Maiga qui avait à ses côtés la Directrice Générale Adjointe de OHVN Madame Diallo Mah Koné et le représentant du directeur National de l’Agriculture Siriba Djilla ainsi que des acteurs concernés.

Cependant, dans le souci d’apporter une réponse à ce problème, l’ANSSA et la DNA avec l’appui financier de l’agence Luxembourgeoise pour la coopération au développement se proposent d’investiguer au niveau des zones de productions de séance biologique compte tenu de l’importance de la filière sésame au Mali.

Il s’inscrit dans le cadre des activités d’appui de l’ANSSA et  la DNA au renforcement des capacités des sanitaires de la production à la commercialisation et apprécier la valeur ajoutée.

La mission d’investigation financée par le partenaire Lux Dev, permet d’appréhender la question  afin d’apporter des arguments de taille en complément de la lettre N°01682 du 14 Septembre 2016 du Ministre de l’agriculture et de l’OHVN.

A en croire  la directrice, la sécurité sanitaire des aliments est une préoccupation constante de tous les gouvernants et un enjeu de développement économique. En effet, aucune nation au monde ne peut accéder aux marchés internationaux avec les produits sans se soumettre aux exigences règlementaires légales qu’impose la sécurité sanitaire des aliments.

Pour elle,  sur le plan technique, l’étude a  été rendue  possible  grâce à la sincère collaboration multisectorielle intervenue entre l’agriculture, le LNS, la Santé et l’enseignement supérieur.

A cet effet, les  résultats auxquels cette étude est parvenue sont intéressants. L’étude a permis d’identifier les insuffisances et les manquements qui jalonnent la filière sésame du Mali et de faire des recommandations adaptées à la situation.

Par ailleurs,  les résultats de l’étude prouvent à suffisance que la filière du sésame bio  bien encadrée par endroit était à l’abri des interceptions de produits exportés. Il y a aussi des différences significatives par zone de production quant au niveau de contamination  de produits par les salmonelles et les mycotoxines.

Abdramane  SAMAKE

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *