Institut des Sciences Humaines : Victime de la conjoncture sociopolitique et économique du pays !

Le 8ème conseil d’administration de l’Institut des Sciences Humaines (ISH) s’est ténu, le jeudi 2 avril dernier, au Musée National de Bamako. C’était sous le haut patronage de Me MountagaTall, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.Contre 534 328 000 FCFA en 2014, le budget de l’ISH est passé à 520 328 000 FCFA en 2015.

Dans son discours d’ouverture, le ministre Tall fera un bilan de ce qui a été fait depuis la dernière session de décembre 2013. Il a été signalé que la crise du nord a lourdement pesé sur les activités de l’ISH en 2013 et 2014. Pour ce qui concerne l’année 2015, la crise économique a également joué sur les activités de la structure.

mountaga tall cnid faso election legislative

Selon le ministre MountagaTall, le budget de cette année comporte une inscription de 172 000 000 FCFA au titre du Budget Spécial d’Investissement  pour la construction du siège de l’Institut des Sciences Humaines. « La remise des clés de ce siège était attendue depuis l’année dernière mais les travaux de finition sont en cours et seront bientôt conclus pour le grand bonheur de nous tous », a-t-il dit.

Par ailleurs, il a été signalé que la Coopération française à travers le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) a déjà fourni un important lot de matériel à l’ISH dans le cadre du projet pour le soutien aux recherches en sciences sociales et humaines sur le Mali contemporain.

Ayant pour principale mission de mener toutes études et recherches pour le développement et l’approfondissement des sciences sociales, l’Institut des Sciences Humaines (ISH) a été créé en 1962. C’est un établissement public à caractère scientifique et culturel placé sous la tutelle du ministre de la recherche scientifique. Il est organisé en trois départements de recherche, dont un département chargé de la documentation et des publications et un département administration programmation.

« Nous avons des sérieux problèmes de financement de nos projets et cela est assez regrettable car nous avons le potentiel pour mener des recherches approfondies dans plusieurs domaines » a déclaré le Directeur général adjoint de la structure, M. Mamady Dembélé.

 

KANTAO Drissa

Source: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.