INPS : Ce qu’il faut retenir des missions du DG

L’institut national de prévoyance sociale (INPS) est l’une des structures qui soulèvent beaucoup de tempêtes au Mali. Les dernières qui sont toujours en cours visent le premier responsable de la boite. Le DG a été la cible de plusieurs bords pour des questions relatives à la gestion de l’INPS à tous les niveaux.

Au regard de l’ampleur que prenait l’affaire, la structure avait procédé à des actions à l’intention des médias afin de lever toute polémique sur ses missions. Parmi celles-ci, le récent recrutement. Le résultat a provoqué des mécontentements suivis de manifestations de la part des stagiaires de l’INPS remerciés. Ceux-ci sont aussi des malheureux postulants au concours.

brehima noumoussa diallo directeur general inps

Des cadres de l’administration voient les dénonciations comme une cabale sans fondement rationnel. Ils pensent que les détracteurs du DG sont dans la logique d’abattre l’homme en tant qu’individu mais pas son bilan. Car selon eux les prouesses engrangées par l’INPS,  l’actuel DG en est pour beaucoup. Chez lui, tout est presque question de mérite. Le dernier recrutement l’atteste car la plupart des nouvelles recrues n’ont aucun lien d’affinité ou de quoi que ce soit avec les patrons de la structure. C’est une attitude inédite car dans le passé, comme nous le savons au Mali, le boulot est intimement lié à ces critères : argent, parenté, relations… Tel n’a pas été le cas cette fois-ci contrairement à beaucoup d’informations erronées véhiculées çà et là.

Les défenseurs du DG poussent loin leur argumentaire. Selon eux, les stagiaires de l’INPS n’étaient pas au compte de l’INPS. C’était de la sous-traitance et ce sont des sociétés de placement qui les géraient et les critères entre ces sociétés et l’INPS sont précises. La convention n’a, en aucun moment, pas été violée par l’INPS. Et ceux-là qui ternissent l’image du DG, la plupart évoluaient plutôt dans l’AMO qui relève de la CANAM que  de l’INPS. Donc ils n’ont aucun droit de s’adonner à de telles pratiques.

L’INPS est dans une phase de mutation. S’il y a lieu d’évaluer les actions, elles sont satisfaisantes car répondent strictement aux instructions données par le département de tutelle, le ministère de l’action humanitaire. Pour toutes informations, les portes de l’INPS sont ouvertes à tout le monde, ont précisé nos interlocuteurs.

Correspondance particulière

 

Par Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *