ILLÉGALITÉ AU HAUT CONSEIL DES MALIENS DE L’EXTÉRIEUR : LE MANDAT DU BUREAU DIRIGÉ PAR HABIB SYLLA A PRIS FIN

Ces derniers temps, les Maliens établis à l’extérieur ont les yeux braqués sur l’actuel bureau du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur présidé par Habib Sylla, élu lors de la 6ème  conférence. Cela s’explique par le fait que le mandat confié à ce bureau est arrivé à terme depuis le mois  d’août 2020.  Qu’est-ce qui explique le non renouvellement de ce mandat ? Que cache le bureau sortant ?

 

Faut-il le rappeler, c’est au mois d’août 2015  que le président Habib Sylla et son bureau exécutif ont été élus pour un mandat de 5 ans. Si les uns et les autres attendent impatiemment une autre conférence en vue d’avoir un nouveau bureau exécutif, il ressort des constats que « les lignes ne bougent pas ». Cette attente durera-t-elle encore combien de temps ?  Le bureau exécutif sortant doit agir avant qu’il ne soit trop tard. D’aucuns estiment que si son mandat a pris fin depuis le mois d’aout dernier, le bureau en place ne dit mot et continue d’exercer en catimini. Ceux-ci mentionnent que  cette Organisation  de défense des Maliens établis à l’extérieur est en contradiction avec ses propres textes qui précisent que le président est élu pour 5 ans. Nul doute que les 5 ans du  bureau dirigé par Habib Sylla sont expirés depuis le mois d’août dernier. Les uns et les autres qui ne « gobent » pas cette situation estiment que  Habib Sylla et son bureau ne doivent  plus parler au nom de nos compatriotes établis à l’extérieur car n’ayant plus la moindre qualité juridique à le faire.  Ceux-ci évoquent que le constat sur (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 19 OCTOBRE 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *