IFES-Mali : l’heure du bilan

Un atelier de débriefing des activités de sensibilisation et d’éducation civique électorale a réuni près d’une dizaine d’organisations de la société civile du Mali, bénéficiaires du programme que la Fondation internationale des systèmes électoraux (IFES) menait dans notre pays depuis 2011 pour appuyer la réconciliation nationale et la transition politique, sur financement de l’USAID et aussi du PNUD. C’était au siège même d’IFES-Mali sis à l’ACI 2000.

chaine valeur filière bétail elevage conference usaid

Le programme ayant pris fin, il fallait cet atelier de débriefing pour dresser le bilan de chacune des Organisations de la société civile (OSC) bénéficiaires de subvention ; faire une analyse de performance des OSC ; mieux cerner les défis et challenges rencontrés ; dégager les points forts et les points faibles de chacune des OSC ; tirer les leçons apprises ; et enfin et surtout faire des recommandations concrètes pour des campagnes à venir. L’atelier était présidé par Cheick Diakité, directeur par intérim d’IFES-Mali ; en présence de la chargée du programme à Washington, Aliya Jalloh ; et Andry Ranomakimboahangy, un ancien d’IFES-Mali.

Cet atelier de débriefing d’un jour est la suite logique de la mise en œuvre des campagnes d’information et de sensibilisation des populations de Gao, Douentza, Kolondieba, Kati, Kita, Bougouni, Yanfolila et les 6 communes du district de Bamako par les 8 Organisations de la société civile du Mali. Ce qui est bon à savoir, c’est que la fin de ce programme marque aussi provisoirement la fermeture du bureau IFES-Mali en attendant la mise en œuvre d’un nouveau programme.

Depuis 2011, IFES fournit une assistance technique continue aux Organes de gestion des élections (OGE), du renforcement des capacités de la société civile, de la communication et de la sensibilisation des électeurs.

 

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *