Hygiène alimentaire : Quand les maliens mangent de la saleté à travers les pains !

Le pain est aujourd’hui l’un des aliments les plus consommés au Mali, presque tous les maliens en consomment. Il est alors l’aliment le plus vendu et le plus consommé. Dans plusieurs familles, il est l’aliment de base car il est consommé comme petit déjeuner par nombreux maliens.

Vendeuses ambulantes pain maliCependant, ce qu’ignorent ou négligent ces consommateurs, c’est le manque d’hygiène dans lequel sont distribués ces pains qu’ils consomment en quantité. Un risque élevé est présent quand à la consommation de ces pains accrochés à des caisses de motos ou pis avec des vendeuses se promenant avec le pain sans mesure hygiénique. C’est ainsi que le pain est trainé des boulangeries aux boutiques et un peu partout à travers la ville à la merci de la poussière, des eaux sales, et autres.

En effet, une remarque inquiétante se fait aujourd’hui  quand aux conditions d’hygiène de production, de distribution  et de vente du pain au Mali. Mais cependant, il faut signaler que la majeure partie de ces producteurs de pains ne remplissent pas  toutes les mesures hygiéniques demandées. Beaucoup vont certainement s’abstenir de manger le pain s’ils voyaient comment la patte est faite et surtout par qui.

Avec le taux de chômage qui ne cesse de s’accroitre dans notre pays, les jeunes commencent à se dire <<qu’il n’ya pas de sot métier>> cause pour laquelle il n’est pas étonnant de voir une frange considérable de jeunes dans les boulangeries sans expériences et souvent remplissant pas les conditions d’hygiène demandées pour pétrir la patte. Pour couronner le tout, on remarque que le pain est pris des boulangeries par des motocyclistes qui font le tour de la ville, de quartier en quartier dans des conditions peu hygiéniques.

Le pain qui est accroché à l’arrière de la moto dans des caisses sans couvertures, et alors à la merci de la poussière, des fumées, des eaux sales, des mouches… dans les rues poussiéreuses de Bamako. Il est ainsi distribué dans des boutiques dans les mains de certains boutiquiers qui n’hésitent pas ajouter plus de bactéries, de saletés au pain qui est consommé sans la moindre inquiétude de la part des consommateurs qui semblent ignorer ou nier ce danger auquel ils font face.

<< J’aime bien le pain et en mange chaque jour. Mais très sincèrement quant aux conditions non hygiéniques dans lesquelles il est produit, distribuer ou vendu j’accorde peu d’importance, car ça fait des années que je consomme  le pain vendu par les distributeurs à moto et je ne suis jamais tombé malade à cause de ça. Donc je ne me soucie pas trop à ce point, car comme le dit le proverbe : dès que ça nous tue pas, ça ne va que nous engraisser. >> racontait Moustapha SAMAKE

D’autre part Fatoumata SIDIBE, infirmière croit que la consommation de ces pains peut être très dangereuse car ce manque de propriété peut provoquer la diarrhée et d’autres maladies similaires. Je préfère aller payer mon pain dans la boulangerie que dans les boutiques car au moins là je remarque que le guichet est propre et que le pain est bien protégé. Les gens me trouvent mesquine à cause de ça mais je préfère prévenir que guérir vu qu’on ne peut pas laver le ventre.

De toutes les façons, il est claire que la consommation de ces pains peuvent être très dangereuses pour les consommateurs qui pour la plupart ignorent les dangers. Il revient alors aux agents d’hygiène de sensibiliser les consommateurs ainsi que les producteurs et distributeurs pour que des mesures soient prises pour une meilleure consommation du pain. Les autorités doivent aussi s’impliquer et s’assurer de la bonne fabrication du pain dans les différentes boulangeries et aussi exiger un autre moyen de transport du pain plus hygiénique.

Sorofing TRAORE

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.