HUMEUR La guerre des pseudos musulmans contre Noël

Officiellement, le Mali est un pays laïc dont la population est majoritairement musulmane et où le christianisme ne représente que 5% de la population. Les chrétiens sont donc sans aucun doute une minorité. La laïcité est supposée unir les Maliens afin qu’ils puissent vivre ensemble dans la paix sans tenir compte des croyances religieuses des uns et des autres.


Cette conception de la laïcité n’est pas vraiment respectée. Car nos frères chrétiens semblent en quelque sorte rejetés par certains de nos frères musulmans lors de leurs fêtes sous prétexte que Noel est une fête interdite par l’islam.
Noël est dite une fête chrétienne sans fondement textuel. Pour les chrétiens, c’est une fête qui commémore la naissance de Jésus à Bethléem, le fils de Dieu. C’est une période qui est dédiée au sauveur envoyé par Dieu pour rétablir les liens entre les hommes et Dieu afin de leur permettre d’hériter du paradis à leur mort. Si nous remontons en arrière, elle est effectivement d’origine païenne. Le 25 décembre est un jour qui a été fixé vers les années 300 par les romains.
Chaque année, à l’approche de Noël, il y a des musulmans qui s’obstinent à dire aux autres musulmans que celui qui célèbre Noël est dans le haram. Triste constat ! Mais de quoi je me mêle ?

Il y a de cela quelques jours, nous recevions des messages en privée sur les réseaux sociaux de certains croyants musulmans, expliquant qu’il est interdit pour les musulmans de participer à la célébration de Noël. Plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux m’ont laissé sans mots :
« Avez-vous déjà vu un non-musulman égorger un mouton à l’Aïd ? Non. Mais certains musulmans mettent des sapins chez eux et achètent des cadeaux de Noël »
« Ce n’est pas une fête culturelle mais religieuse. Il faut arrêter à un moment donné de se voiler la face, Noël est une fête religieuse donc les musulmans qui font cette fête, même le simple repas, remettez-vous en question ».
Certains vont jusqu’à dire que souhaiter un joyeux Noël aux chrétiens fera de vous un mécréant. Non, c’est plutôt une preuve de courtoisie.
Ce qui me fascine c’est que lorsqu’une fête que nous ne célébrons pas arrive, nous devenons des imams. Combien d’entre nous fêtons la Saint-Valentin ?
La plupart de ces donneurs de leçons ne prient pas, boivent, se saoulent etc… Je suppose que ces agissements sont halal ?
Lorsqu’on constate que les musulmans sont les plus grands fêtards, il faudrait se remettre en question. Nous sommes considérablement présents chaque week-end dans les boites de nuit avec des lots de bouteille où nous, les filles, portons des vêtements près du corps. Ce qui ne laisse pas les hommes indifférents. Est-ce halal ?
Combien de musulmans non-mariés sont puceaux ? J’imagine que ce serait 1 sur 5000 personnes.
Tu es musulman, tu forniques, tu joues à la loterie. La demeure du marabout est ta deuxième maison et à Noël tu te transformes en prêcheur pour dire à tes frères musulmans qu’un musulman ne doit pas célébrer Noël. Le cerveau est formaté ou bien ? C’est ce que j’appelle de l’hypocrisie religieuse. En quoi des familles, des amis qui se réunissent pour rire, manger et se voir sont dans le haram ?
Critiquer la religion d’autrui ne fait pas de vous de bons musulmans. Juger autrui ne ferait non plus de vous de bons musulmans. Dévoiler les péchés des autres ne fera pas de vous de bons musulmans.
A noter qu’à l’étranger, nous musulmans, ne nous gênons pas de nous réjouir de la prime de noël que nous recevons au travail. Incohérent, vous ne trouvez pas ? Soit on est pour, soit on est contre à 100%.
Je suis musulmane, de parents musulmans et ma mère, à chaque année décore un sapin de noël. Nous mangeons tous ensemble un plat qu’elle a soigneusement préparé et mon père nous ramène un gâteau en forme de bûche que nous dévorons.
Jusqu’à preuve du contraire, je n’ai jamais vu ou entendu un catholique malien manquer de respect aux fêtes ou traditions musulmanes.
Tolérance religieuse chers frères et sœurs ! Le contraire ne vous ouvre pas les portes du Paradis. Si c’est une fête que vous ne fêtez pas, laisser les autres faire ce qu’ils veulent.
Chacun dormira seul dans sa tombe !
Je termine par ce commentaire sur facebook d’un frère chrétien qui m’a fendu le cœur et qui demande le respect de tout un chacun :
Un Etat laïc est un Etat équidistant entre toutes les confessions religieuses. Il est amer de constater que de plus en plus, nos autorités et certains responsables sabotent, méprisent Noël, soit ils organisent le concours de la fonction publique le 25 jour de Noël, soit c’est le retard des salaires des fonctionnaires, soit c’est l’annulation du jour décrété chômé payé, le lendemain de noël. Il n’y a pas de prêt Noël, mais il y a prêt tabaski, exiger les musiciens chrétiens à jouer les 24 et 25 (Noël) et payer les perdiem le 25 (Noël).
Oui, les chrétiens sont minoritaires au Mali, mais la minorité a des droits, notre nombre n’enlève rien en notre citoyenneté. Nous sommes chrétiens citoyens à part entière et nous voulons de la considération, du respect pour notre foi par les autorités et tous les citoyens maliens. Nous respectons toutes les confessions et tous les citoyens, même les athées (car ils sont créature de Dieu). SVP, respectez-nous !!!
Coumba-Line Keita

Source: Les Echos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *