Héritage du président Modibo Kéïta : Quelle boussole pour la génération actuelle ?

L’Association pour la promotion des idéaux des pères des indépendances africaines (API-PIA) Mali a, récemment, organisé une conférence-débats au Mémorial Modibo Keïta, sur le thème : «Comment le président Modibo Keïta et ses compagnons ont bâti le Mali indépendant et e n quoi leur héritage peut-il nous servir aujourd’hui ? » Ce thème d’actualité et de pertinence avérée, était co-animé par l’universitaire Pr Issa N’Diaye et le journaliste Daouda Tékété.


La rencontre a enregistré la présence de plusieurs responsables du parti Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM-RDA), héritier politique du père de l’indépendance, de la présidente de l’API-PIA, Maïmouna Diakité, des membres de la famille du président Modibo Keïta et de certains intellectuels de notre pays. Avant le début de la conférence-débats, un vibrant hommage a été rendu au président Modibo Keïta par l’écrivain et poète Mahamadou Touré.

Le premier conférencier Pr Issa N’Diaye a, d’abord, rappelé le patriotisme et la lutte dont le président Modibo Keïta a fait montre lors de son passage à la tête du pays et même avant. à ce propos, a insisté l’universitaire, malgré le blocus économique, Modibo Keïta a eu le courage politique de prendre le contrôle de l’économie nationale et des ressources du pays. Et Pr Issa N’Diaye d’ajouter que pour être indépendant, il faut d’abord être indépendant dans sa tête.


« Face aux défis du moment, il fallait inventer des solutions endogènes, ceci est aussi important dans l’héritage de Modibo Keïta. Donc rigueur, autonomie de pensée, esprit d’initiative et de créativité, tels étaient les grands principes que Modibo Keïta a su incarner pas seulement à l’échelle de notre pays, mais aussi à celle du continent », a résumé l’enseignant-chercheur.

Prenant la parole, le conférencier Daouda Tékété est longuement revenu sur le parcours de Modibo Keïta qui était d’après lui, un homme d’une bravoure exceptionnelle. Pour le journaliste-conférencier, l’acquisition de l’indépendance de notre pays, grâce à la lutte du peuple malien guidé par Modibo Keïta et ses compagnons, a été l’aboutissement d’un long processus historique.


Au cours de son exposé, Daouda Tékété a évoqué les intenses activités politiques menées par le père de l’indépendance et ses compagnons pour la création d’un état fédéral africain. Aux dires du conférencier, cette figure emblématique du continent est le seul président, pas seulement en Afrique, mais dans le monde entier, qui a osé envoyer en 1961 son ministre des Affaires étrangères, Baréma Bocoum, aux Nations unies pour dire qu’il n’y aura pas de paix sur la planète aussi longtemps qu’il y aura deux Corées, deux Allemagnes et deux Viêtnams.


L’occasion était bonne pour Daouda Tékété d’inviter la nouvelle génération de chercher à connaître l’homme qui s’est toujours battu pour faire en sorte que les Maliens se connaissent, apprennent leur histoire et leur culture. Selon lui, aucun peuple au monde ne peut se développer en faisant fi de son potentiel d’héritage, de sa souveraineté, de son honneur et de sa dignité.

Alou Badra
DOUMBIA

Source: L’Essor-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *