Hawoye Touré : “A l’ORTM, il y a une guerre de génération, mais cette guerre est de façon amicale “

Présentatrice attitrée du journal télévisé de 20h00 sur l’ORTM, la star du petit écran était l’invitée de l’émission ‘’L’invité du jour’’ de la chaine de télévision Africable de notre confrère Mohamed Attaher Halidou, sur le thème : Femmes et Medias.

Hawoye Toure journaliste television ortm

La journaliste présentatrice  à l’ORTM, Hawoye Touré,  a profité de l’occasion pour laisser entendre qu’avec ATT la valeur des femmes était reconnue.

 

Troisième enfant d’une grande famille sonrhaï, installée dans la cité des balanzans,  Hawoye est née d’un père enseignant. Après ses études primaires et secondaires à Ségou et l’Ecole normale supérieure de Bamako, section philo-psycho-péda, Hawoye Touré fera le concours d’entrée au Centre d’étude des sciences et techniques de l’information de Dakar (CESTI), sur les conseils de son père et est diplômée de la 19è promotion.

 

Surnommée Ariette Chabot par ses collègues, à cause de son caractère et de ses prises de position lors des conférences de rédaction, elle est une femme de caractère, qui n’a pas peur de croiser le fer, même quand il est chaud.

 “Je suis journaliste tout court. Au moment où on me délivrait mon diplôme, on n’a pas mentionné dessus journaliste femme ou homme. Les considérations du genre homme- femme, je ne suis pas dans ces débats. On m’a donné tous les surnoms. J’ai ma personnalité à moi, je reste Hawoye Touré, simplement “, a affirmé Hawoyé Touré avec fierté.

 

Etre à la fois femme et journaliste au Mali est une fierté pour Hawoye car, selon elle, là où les hommes fournissent un effort, les femmes doivent en faire deux ou trois fois plus.

 

Hawoye juge qu’il faut organiser une table ronde pour la régulation du paysage médiatique malien. ” N’est pas médecin qui le veut. Alors, il faut également que ne soit pas journaliste qui le veut. Les gens qui viennent dans la profession doivent avoir à l’esprit le sens de l’éthique et de la déontologie”.

 

Par ailleurs, elle s’est réjouie de la mise en place de la haute autorité de la communication(HAC) l’organe régulateur des médias.­

 

Pour la star de la Télé, la jeune génération a l’obligation de se battre pour le meilleur, de se former pour le Mali, et d’assurer la présence de notre pays au Monde

 

En plus, elle a laissé entendre qu’à l’ORTM, le mérite n’est pas récompensé. «A l’ORTM, il y a une guerre de génération, mais cette guerre est de façon amicale », a indiqué Hawoye Touré.

 

A.T. Dansoko

 

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *