Gouvernance d’Internet : Un forum pour la renforcer au Mali

Le Forum sur la gouvernance de l’Internet au Mali (FGI – Mali) a été mis en place le 11 juillet 2019 après un atelier d’une journée sur la validation des textes de création tenu au siège de l’AMRTP. Créé pour offrir un cadre de concertation, de dialogue et de renforcement de capacités inclusif et multipartite entre les différents acteurs de la communauté internet du Mali, le FGI – Mali aura la latitude d’attirer l’attention des décideurs sur les politiques et stratégies à mettre en œuvre pour le développement du secteur.

 

Effectif au Mali depuis fin 1996, Internet a conquis les foyers, les bureaux, les écoles, entre autres, et est devenu de nos jours un outil indispensable, dont la surveillance et la maitrise de l’utilisation dans le but de la protection et du bien-être des citoyens, sont importantes.

C’est pourquoi, après les fora sur la gouvernance d’Internet qui ont fait suite aux directives du Sommet mondial sur la société de l’information, tenu à Tunis en novembre 2006, le Mali a entrepris d’ouvrir son chapitre sur la question, avec la création d’un Forum national, qui constitue une plateforme de discussions, d’harmonisation des points de vue et d’échanges d’informations sur les grands enjeux liés à Internet dans le pays.

« C’est lors de la réunion de concertation du  7 juin, qui a permis de rédiger les textes,  que les bases ont été réellement jetées », précise  Dr Alioune Badra Traoré, membre du Conseil chargé des TIC au Mali

Cadre de concertation multipartite

À en croire M. Traoré, le FGI consiste essentiellement à créer un cadre de concertation multi acteurs et à s’ériger en instrument de réflexion sur les politiques de gouvernance de l’internet au Mali.

« Que nous soyons opérateurs, fournisseurs d’accès et / ou prestataires de services, consommateurs, Internet nous concerne tous, directement ou indirectement. De nos jours, une partie de nos vies se joue en ligne et, de ce fait, il est important non seulement que les acteurs intervenants soient identifiés mais aussi que les règles qui sous-tendent Internet soient définies et applicables à tous », explique Mme Kamissa Camara, ministre de l’Économie numérique et de la prospective.

Le FGI-Mali vise plusieurs objectifs, qui sont, entre autres, de promouvoir l’utilisation et le développement de l’Internet au Mali, de veiller au respect de la vie privée et à la protection des données à caractère personnel, de promouvoir l’utilisation éthique des technologies émergentes ainsi que de contribuer à l’émergence d’un pôle d’excellence de formation en gouvernance de l’Internet et à sa vulgarisation.

Journal du mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *