Gestion du pouvoir : La vision de Hamane Touré Serpent de l’UFC

Hamane Touré Serpent plaide pour une réelle cohésion au sein de la majorité présidentielle, indispensable à la stabilité du pays.

 

Le président de l’Union des forces pour le changement (UFC), Hamane Touré dit Serpent, à la faveur d’une rencontre avec la presse mercredi dernier, s’est prononcé sur la vie de la nation. L’homme qui se dit centriste a tenu à préciser la portée de sa démarche.

« Entre nous, il faut qu’on se dise certaines vérités pour le bien de l’Etat. Nous ne sommes ni de la majorité, ni de l’opposition. Nous sommes en quelque sorte la société civile des partis politiques », a-t-il précisé. Et d’annoncer l’organisation d’un forum qui regroupera la classe politique nationale sur la mise en œuvre de l’accord de paix.

Selon lui, les partis politiques ne doivent pas seulement accompagner la mise en œuvre, ils doivent être plutôt des acteurs, d’où l’organisation de ce forum. Parlant  de l’état de santé du chef interprété à tort et à travers, Hamane Touré a accusé le RPM et la majorité qui sont restés silencieux sur la question. Du district. Pis, soutiendra-t-il, « tant que ça ne va au sein de la majorité présidentielle, le pays ne s’en sortira pas ».

« Que les gens de la majorité présidentielle ne nous empêchent pas d’avancer pour des querelles de personnes ! Qu’ils arrêtent de se poignarder dans leur propre camp ! Nous demandons une cohésion au sein du parti et de la majorité », a-t-il plaidé.

Le président de l’UFC a du coup, réitéré son ferme soutien à IBK et à son ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye Idrissa Maïga. Pour ce qui est d’IBK, « il mérite l’accompagnement de tous pour sortir le pays de la crise ».

Quant au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Serpent a justifié son soutien parce que « M. Maïga est en train de s’investir pour accomplir sa mission ». « Qu’on le laisse travailler. Je le soutiens, car, c’est le seul ministre qui m’a convaincu, il m’a écouté et je le connais politiquement », a-t-il répété.

Une transition toute trouvée pour lui pour confirmer la participation de son parti aux prochaines élections communales, régionales et dudistrict.

A. M. C.

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.