Gendarmerie communautaire : un atelier de réflexion sur le concept

La gendarmerie communautaire, telle est la nouvelle approche de la Direction général de la gendarmerie, pour renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens. Cette stratégie était au cœur d’une rencontre d’échanges et de réflexion entre le directeur national de la gendarmerie et les forces de sécurité au Grand hôtel de Bamako hier mardi.

 Colonel major Satigui dit Moro Sidibe directeur general gendarmerie nationale Jolke Oppewel ambassadeur royaume PaysBas

Outre le DG de la gendarmerie, Satigui Moro Sidibé, la rencontre a enregistré la présence de de l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali  et la hiérarchie de la gendarmerie.

Cet atelier a été l’occasion pour le directeur général de la gendarmerie nationale et ses collaborateurs de passer aux peignes fins la nouvelle stratégie de sécurité incluant la participation des populations en vue de mettre hors d’état de nuire les bandes criminelles. In fine, il s’agit de garantir la quiétude des populations.

Pour le DG, la gendarmerie communautaire place les populations au cœur de leur propre sécurité, à travers une gestion commune des questions sécuritaires en tandem avec les forces de sécurité. «La création du concept est une volonté manifeste des autorités de la gendarmerie nationale de sécuriser les populations et leurs biens », a-t-il indiqué.

Selon lui, la gendarmerie communautaire est un cadre d’échanges et de concertations créé pour faire l’état des lieux et pour voir quelles sont les difficultés majeures par rapport à la politique sécuritaire. Ainsi, ce  cadre permet aux acteurs de réfléchir et de mettre en application les dispositions pour soulager la population.

Intervenant lors de cet atelier, l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali a salué cette démarche  qui fait partie des nouvelles stratégies de la direction générale de la gendarmerie pour l’amélioration de la couverture sécuritaire.

De telles actions rentrent dans le cadre de la politique de proximité qui veut que les forces de sécurité soient de plus en plus près des populations pour une gestion commune des questions sécuritaires. A noter que la gendarmerie est accompagnée dans cette réforme par le centre de développement des forces armées.

A.T. Dansoko

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *