Gao : La technologie au service de la sécurité alimentaire

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a organisé mercredi dernier au grand hôtel, un atelier de capitalisation du ‘’mVAM’’ ou ‘’mobile VAM’’ au Mali.

Il s’agissait au cours de la rencontre, de partager les résultats collectés lors de la phase pilote du projet mVAN (lancé  en juillet 2016) auprès de 250 ménages bénéficiaires de l’assistance alimentaire saisonnière dans la région de Gao.

hamadoun konate ministre solidarite action humanitaire reconstruction signature convention gilles huberson ambassadeur france sally haydock programme alimentaire mondiale pam

 

En vue de suivre plus régulièrement certains indicateurs de la sécurité alimentaire dans les différents programmes du PAM sur des périodes peu couvertes par les systèmes d’information existants à un coût raisonnable, le VAM/M&E a mis en place le système « mVAM » ou « mobile VAM » sous forme pilote en Juillet 2016.

La méthode a pour objectif de mettre à la disposition du PAM et ses partenaires des informations capitales sur la sécurité alimentaire dans des zones vulnérables et difficiles d’accès pendant les périodes de soudure. Pour ce faire, la technique consiste à contacter par téléphone les personnes assistées, afin d’évaluer leur situation alimentaire à travers un nombre limité d’indicateurs de sécurité alimentaire. Il s’agit entre autres, du score de consommation alimentaire, de l’indice réduit des stratégies de survie de la source principale d’approvisionnement des aliments et les prix des produits alimentaires.

Ainsi, le mVAM a été appliqué au suivi de programme d’assistance alimentaire saisonnière sur la région de Gao, avant de comparer les résultats à d’autres enquêtes dont le PDM (Post Distribution Monitoring).

C’est donc la région de Gao qui a été sélectionnée pour cette phase au cours de laquelle 250 ménages bénéficiaires de l’assistance alimentaire saisonnière (au début du mois de juillet) ont été interrogés à travers des appels téléphoniques (de 9 mn minimum) et le PDM (Post Distribution Monitoring), respectivement entre le 26 juillet et 2 août à Bamako et, le 19 juillet et 2 août 2016.

L’organisation de cet atelier a aussi pour l’objectif de partager le bilan des activités du PAM réalisées dans la région de Gao, d’émettre des recommandations concrètes pour renforcer la performance de l’outil au Mali sur les activités de suivi/monitoring, système d’information et de suivi de la sécurité alimentaire, l’utilisation des réponses d’urgence ou en préparation.

Quelques résultats de l’enquête

Les premiers résultats de la phase test du projet mVAM comparés avec ceux du PDM sont encourageants. Ils montrent que la situation alimentaire apparaît satisfaisante auprès d’un échantillon de 250 ménages dans la région de Gao. Ainsi, à travers ces résultats, la situation alimentaire des ménages bénéficiaires du PAM dans la région de Gao est estimée globalement satisfaisante (72% des ménages interviewés ont un score de consommation alimentaire acceptable et 64% une diversité alimentaire moyenne ou forte).

Le rapport indique également que près de 3/10 ménages ont eu recours aux stratégies de survie.

Par ailleurs, il faut signaler que les résultats de cette phase pilote de collecte de données à distance des indicateurs de la sécurité alimentaire (mVAM) comparés à ceux du PDM au Mali s’est déroulée dans l’ensemble avec quelque différences. Parce que, les résultats du PDM indiquent que 50% des ménages ont une consommation alimentaire acceptable et 59% adoptent au moins l’une des stratégies alimentaires.

Mme Nanthalie Kamara, chargée du mVAM au Mali, explique l’écart par la différence de consommation du groupe viande/poisson/oeuf (en moyenne 5 jours pour les ménages mVAM et 3 jours pour ceux du PDM).

Enfin, Mme Kamara a annoncé qu’une deuxième campagne est prévue en septembre 2017 dans les régions de Mopti, Gao et Tombouctou afin de pouvoir comparer les données obtenues (en juillet et septembre 2016) et étudier l’évolution de la situation en sécurité alimentaire au Mali.

Djibril Kayentao

Source : 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *