Funérailles émouvantes : La dépouille d’Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djikoroni, porté haut par la jeunesse.

Décédé dimanche 4 septembre, le mardi 6 septembre 2016, a eu lieu les funérailles d’Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djikoroni. La cérémonie s’est déroulée au domicile du défunt à Bolibana. Plusieurs peronnalités dont le président IBK, l’ancien président Alpha Ouamar Konaré étaient au rendez vous

amadou seydou djicoroni traore decede mort ceremonie funeraire cercueil

Dès 15 heures, sous un soleil de plomb, une pléiade de hautes personnalités composée d’anciens premiers ministres, de ministres et de dirigeants politiques ont assisté à la manifestation. En première rangée on pouvait apercevoir l’un des derniers compagnons de feu Modibo Keïta en la personne de Seydou Badian Kouyaté. A 16 heures la cérémonie  a débuté.

Le corps du défunt fut déposé sur le catafalque pour recevoir les honneurs dûs à son rang et à son combat avant qu’il ne soit conduit à sa dernière demeure.

Après la lecture du programme par la grande chancellerie, d’entrée de jeu, le chef de l’état Ibrahima Boubacar Keïta se leva, s’avança d’un pas mesuré pour décorer le défunt devant ses enfants réunis au grand complet. Le Président de la République éleva l’illustre défunt au rang de commandeur de l’ordre national à titre posthume.

Le petit-fils du défunt fit un témoignage émouvant en partageant ses souvenirs. Il dira : « Personnage complet et complexe, Amadou Djikoroni qu’il appelait affectueusement Aba représentait pour nous un google, une mine de savoir ».

Puis ce fut le tour d’El Hadj Baba Haïdara dit Sandji responsable du parti US RDA de lui rendre hommage au nom de la famille politique. Il rappela que « le défunt demeurait une mémoire nationale. Amoureux du livre, Amadou Djikoroni est resté fidèle dans ses relations et dans ses amitiés. Au terme d’une vie bien remplie mérite applaudissement. Il aura été un grand malien. Dors en paix tonton ».

Puis ce fut la lecture de l’oraison funèbre lu par l’ancien Ministre de l’éducation nationale, ancien secrétaire général du RDA Mamadou Bamou Touré, un proche du défunt. A l’image d’un grand peintre il fit le portrait d’Amadou Djikoroni sans oublier le petit détail de son riche parcours. « Amadou Djikoroni était un homme exceptionnel, un militant infatigable, un grand baobab, un véritable icone qui eut aussi un riche parcours professionnel, administratif et social. Fraichement sorti de Terrassons de Fougères, dès l’âge de 19 ans il devient directeur d’école de la Poudrière, de Medina-coura, de Djoliba. Premier Secrétaire Général du PAI (Parti Africain pour l’indépendance), il fonda et dirigea la librairie Etoile qui deviendra plus tard la Librairie Populaire du Mali. Cet homme de conviction et d’action fut objet de 10 ans de détention arbitraire sans jugement. Ami de toutes les générations, Amadou Djikoroni fut un grand témoin de l’histoire ancienne et récente du Mali.

Au terme de la lecture de l’oraison funèbre, le corps du combattant fut étendu pour la prière funèbre. Suite à cette cérémonie religieuse, la dépouille fut prise en charge par ses amis les jeunes et s’est mise en branle en direction du cimetière d’Hamdalaye. Tout au long de la marche funèbre suivi d’une longue file les gens scandaient Lahila hi lala Lahila hi lala. Amadou Djikoroni rejoignit largement accompagné dans sa dernière demeure sur le site qui abrite la tombe de feu Modibo Keita ancien Président de la République du Mali. Là où repose également Moussa Tati Keïta qu’Amadou Djikoroni avait lu l’oraison funèbre. Parmi les invités de marque, venus à la sépulture on notait la présence d’un certain nombre ayant exécuté la marche funèbre jusqu’au cimetière. On peut citer entre autre l’ancien chef d’état du Mali Alpha Oumar Konaré,  Ali Nouhoun Diallo, Modibo Sidibé, Soumana Sacko, Ousmane Issoufi Maiga. Par cet acte ils venaient de témoigner leur grand attachement au défunt et à l’œuvre accompli par ce dernier pendant son existence.

Dors en paix vaillant digne fils du pays !

Eros

 

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *