France-Afrique : les alter-mondialistes en contre-sommet à Ouéléssébougou

La 12ème édition du Forum des Peuples a débuté ce matin à Ouélessébogougou à 80 km de Bamako. Organisée par la Coalition des alternatives, dette et développement, le Forum des peuples intervient en contrepoint au 27e sommet Afrique-France prévue à Bamako les 13 et 14 janvier 2017. Il vise à « contribuer à la réflexion, à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes des principes et pratiques néolibérales ».

ibrahim-boubacar-keita-ibk-president-sommet-france-afrique

Placée sous le thème « Les Peuples du sud exigent des alternatives pour un nouveau partenariat économique, social et sécuritaire entre la France et les Etats africains », la 12e édition du Forum des peuples sera marquée par des cases thématiques. Elles vont focaliser l’ensemble des discussions et des débats. Plus de 800 participants participent à cette rencontre. Constitués des mouvements sociaux et des communautés rurales, ces alter-mondialistes sont venus des régions du Mali, de l’Afrique, d’Europe, d’Asie, d’Amérique et du reste du monde.
Partie intégrante du Forum social africain et du Forum social mondial, le Forum des peuples se donne la spécificité de se tenir chaque année en contrepoint au sommet du G 20.
Mais cette année, de façon spécifique, il se tient en contrepoint au 27e sommet Afrique-France prévu la semaine prochaine à Bamako. L’objectif est de contribuer à la réflexion, à la consolidation et à la pérennisation des espaces d’expression populaire sur les préoccupations légitimes des peuples appauvris, victimes des principes et pratiques néolibérales.
Plusieurs thèmes seront abordés au cours de ce contre-sommet. Il s’agit notamment de la dette, la sécurité, les ressources naturelles, l’accaparement des terres, l’énergie et climat, la monnaie, la jeunesse et emploi, le système de santé, la justice et Droits de l’homme.
Les conclusions du Forum des peuples seront soumises aux organisateurs du Sommet Afrique-France afin qu’ils prennent connaissance des préoccupations des peuples. En attendant, la Coalition internationale des « Sans Papiers » organise un autre contre-sommet France-Afrique du 9 au 14 janvier 2017 à Bamako.
La question de l’immigration sera l’une des principales thématiques de ce 12ème Forum des peuples. Il intervient en pleins débats sur les accords de réadmission entre le Mali et l’Union européenne et la série d’expulsions de Maliens. Selon les organisateurs, les propositions alternatives assorties des débats seront soumises aux décideurs. Souleymane Dembélé, est directeur exécutif de la Coalition des Alternatives, dette et développement. Il est joint au téléphone par Idrissa Sacko :« C’est un sommet alternatif. Les grandes thématiques sont surtout la migration. C’est l’une des grandes thématiques que nous allons traiter et faire des propositions alternatives en vue d’influencer les chefs d’Etat et la France. Nous avons des conférenciers venus de partout où la migration est acceptée : par exemple le Sénégal, le Burkina, le Niger, le Mali, la Mauritanie, la Guinée. Toute la sous région est avec nous et il va y avoir un grand panel avec des personnes ressources pour débattre de ça et faire des propositions alternatives. La déclaration du Forum des peuples sera relayée par la presse et des activistes vont vraiment vulgariser les propositions partout où ces chefs d’Etat passeront ».

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *