Forum multi-acteurs : Pour promouvoir les droits des femmes à l’information

Le jeudi 23 octobre 2014 a eu lieu à la Maison de la presse l’ouverture du Forum multi-acteurs organisé par l’Institut pour la démocratie et l’éducation aux médias (Idem) et ses partenaires. Thème retenu : «Le droit à l’information et à l’expression des femmes marginalisées au Mali».

forum femme filles egalite parti politique onu

Ce Forum a pour objectifs de définir un cadre participatif et multi-acteurs, organisationnel et normatif pour promouvoir les droits des femmes à l’information, par la suite, mettre en place un cadre de concertation multi-acteurs sur les droits des femmes à informer et à être informées ; d’identifier les besoins des femmes à accéder à l’information et les conditions dans lesquelles elles exercent leurs droits à s’informer ; de formuler des recommandations pour la définition d’un plan d’actions visant à renforcer politiquement, juridiquement et professionnellement les droits des femmes à l’information ; et enfin, d’élaborer une Charte sur l’éthique et l’information liée au genre, constituant une référence pour les différents acteurs.

Présidée par l’expert Sadou Yattara, la cérémonie d’ouverture dudit Forum a enregistré la présence de Me Djourté Fatoumata, Directrice de la Maison de la femme et de l’enfant ; Mme Tembely Housnatou, présidente de l’Ong Danayaso et membre de Wildaf-Mali…

Selon les animateurs de ce Forum, les femmes sont souvent mises à l’écart presque dans tous les domaines, y compris dans celui des médias. Elles occupent les postes ne demandant pas beaucoup de responsabilités. C’est pourquoi Sadou Yattara, dans son intervention, a fait savoir que «plusieurs études sérieuses rapportent que la marginalisation des femmes au Mali est une réalité palpable, au point que beaucoup d’acteurs de la société civile, notamment, s’interrogent quant à la perspective d’un rééquilibrage du genre, tant dans les colonnes des journaux et sur les ondes, qu’au sein des rédactions».

Dans cette optique, il a lancé un vibrant appel aux médias maliens afin qu’ils prennent en compte la question genre. «Il est important de promouvoir un environnement médiatique plus favorable aux droits des femmes à l’information et à la communication», a-t-il précisé. Ce, avant de remercier tous ceux qui ont permis la matérialisation de ce Forum, notamment l’IPAO (Institut Panos Afrique de l’Ouest), l’Oxfam Novib. Sans oublier les organisations professionnelles des médias, les organisations de la société civile, les ministères de la Femme et de la communication, l’Onu-Femmes, l’Unesco, le Ndi…

Massitan KOÏTA (Stagiaire)

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.