Fondation AGIR : La Première Dame s’engage aux côtés des adolescents du Mali

La Première Dame, Présidente de la Fondatrice de l’ONG AGIR a présidé lundi dernier, à l’hôtel Radisson, l’atelier de validation du Programme cadre triennal 2015-2017 sur la qualité de la vie et l’épanouissement des adolescents et des jeunes filles au Mali.

aminata maiga keita premiere dame epouse president malien fondation agir conference reunion

Ce programme devra aider l’ONG AGIR à mieux structurer ses interventions en direction de la jeunesse malienne qui est une population extrêmement jeune. En effet, selon les statistiques les plus récentes, environ une personne sur trois (33%) a l’âge compris entre 10-24 ans.

Cette importante frange de la population fait face à des défis majeurs sur les plans de la protection, de l’éducation, de la santé et de l’emploi. En outre, c’est aussi dans cette frange que se recrutent les victimes des mariages précoces des jeunes filles et les catégories qui n’ont pas accès à l’éducation.

C’est pour prendre en charge ces problématiques que de nombreuses ONG dont « AGIR » interviennent à travers des actions de promotion des adolescents et des jeunes. Leurs terrains d’intervention privilégiés sont, entre autres, la santé / santé de la reproduction, l’éducation, la communication pour un changement de comportement, l’environnement et la qualité de vie.

Pour l’élaboration de ce programme-ci, l’ONG AGIR a bénéficié de l’accompagnement du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

La rencontre du lundi dernier a enregistré la participation de nombreux départements ministériels (Environnement, Promotion de la femme, Emploi et Formation professionnelle, Education nationale), des Partenaires Techniques et Financiers ainsi que d’autres ONGs partenaires d’AGIR. Elle visait à présenter le programme triennal et à l’amender en vue de sa mise en œuvre.

Au cours de la rencontre, Mme KEITA Aminata MAIGA, a fait un exposé sur la grande ambition qu’elle nourrit pour la jeunesse malienne. Concrètement, il s’agira pour elle de créer les conditions pour permettre à cette jeunesse d’accéder à la formation professionnelle qualifiante, à des métiers, à des revenus, à un statut digne pour contribuer activement à la vie des communautés maliennes en tant que citoyennes et citoyens conscients.

Les débats et les différentes contributions ont permis à l’assemblée d’avoir une meilleure visibilité du programme. Les partenaires techniques et financiers de l’ONG AGIR ont marqué leur intérêt pour le programme triennal et ont exprimé leur souhait de l’accompagner dans ce nouveau challenge.

 

Source: Presidence

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.