Fonction publique : Les agents contractuels de l’Etat recrutés dans les années 2011-2012 exigent leur intégration

Les responsables du Collectif des agents contractuels de l’Etat recrutés dans les années 2011-2012 étaient face à la presse, le mardi 16 août 2022, à la Bourse du travail de Bamako pour réclamer leur intégration dans la fonction publique de l’Etat. Ce point de presse était animé par le président du Collectif, Abou Traoré, en présence des autres membres dudit Collectif, des représentants de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) comme Mamadou Baba Diakité et Seydina A. Traoré.

«Le collectif des agents contractuels de l’Etat recrutés dans les années 2011-2012 n’est pas une organisation disposée à perturber la quiétude des maliens. Nous sommes plutôt conscients de la situation actuelle de notre pays et voudrions demeurer responsables tout au long de notre démarche. Il n’est pas de notre ambition de militer de façon violente pour avoir une solution à cette cause noble, mais nous ne saurions jamais accepter que la Centrale Syndicale, défenseur de l’égalité, de l’équité et de la justice pour tous les travailleurs du Mali, soit l’objet d’une quelconque atteinte juste pour faire plaisir », a déclaré le président du Collectif des agents contractuels de l’Etat recrutés dans les années 2011-2012, Abou Traoré.

Avant d’ajouter ceci : « depuis le 10 Août 2021, des manœuvres étaient en cours entre la primature et le Ministère du Travail et de la Fonction publique pour régulariser la situation administrative d’une dizaine d’agents dont les cas jugés litigieux ont fait obstacle de régularisation, sinon des instructions ambigües conduiraient à une intégration à titre exceptionnel dans la Fonction Publique ». Il a exprimé son regret face à la mauvaise volonté de certaines autorités de vouloir procéder à des actions discriminatoires en voulant donner satisfaction à certains cas au détriment d’autres contractuels, en dépit des Arrêts de la Cour Suprême. Selon lui, il y a un abus, des actions de favoritisme parfois orchestrées par certaines autorités du pouvoir public, concernant certains aspects en attitudes contradictoires vis-à-vis des actions d’équité.

A ses dires, malgré l’Arrêt N°742 du 19 octobre 2020, des fonctionnaires de la police ne sont pas encore mis dans leurs droits. « Eu égard seulement à ces incongruités, nous collectif des agents contractuels de l’Etat, régis par le décret n°051du 10 Février 2011, soutenons l’UNTM dans cette lutte noble et patriotique et réaffirmons que le Mali de nos jours, via la Transition par l’intermédiaire des hautes autorités qui violent l’égalité de naissance, l’égalité de chance et d’équité, sinon dire non à la discrimination entre les citoyens maliens…Chers camarades, il ne suffirait plus désormais de parler, de s’entre-déchirer pour des idéologies superfétatoires, mais de se rassembler autour de l’objectif commun « NOTRE INTEGRATION » tout en ayant en tête, servir la nation et non se servir », a conclu Abou Traoré.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.