Finance publique des collectivités: le GSB ouvre le débat sur le budget de la mairie du district

Le Groupe de suivi budgétaire (GSB) a organisé, hier jeudi, à la mairie centrale de Bamako, un débat public sur le processus de préparation et d’exécution du budget 2018 de la mairie du District de Bamako autour du slogan : « Où vont mes impôts ».

Organisée par le GSB en collaboration avec le programme Sub national governance program (SNGP) et la marie centrale, l’ouverture de la rencontre a été présidée par le maire Adama SANGARE. Il avait à ses côtés la Directrice résidente de Mali SNGP, Mme TOURE Kadidia DIENTA ; le représentant du président du GSB, Lassina Ouattara. Y étaient également présents des élus communaux, des représentants des structures de l’Etat en charge des finances, des impôts, des représentants des organisations faîtières de la société civile ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers de notre pays.
À l’ouverture de la rencontre, dont l’objectif est de renforcer davantage les capacités des acteurs pour la bonne compréhension et l’analyse des budgets des collectivités territoriales, M. OUATTRA a souhaité la bienvenue aux participants.
Dans son allocution, il a affirmé que le budget était un outil essentiel pour assurer le développement économique et social, car il traduit, d’une manière générale, la politique économique et sociale de l’État et des collectivités territoriales. À cet effet, le budget doit être utilisé de façon à assurer le bien-être économique et social des citoyens.
Pour le représentant du GSB, l’impératif du budget de prendre en compte les besoins réels de la population a conduit à l’émergence, à travers l’Afrique, d’initiatives des gouvernements et de la société civile à chercher la transparence et la responsabilité dans la gestion budgétaire. Aussi, a-t-il ajouté, cet impératif a suscité la participation des citoyens au processus du budget, la prise en compte du genre et les droits humains en lien avec le budget, etc. Tout fier, il a indiqué qu’au Mali, le Groupe de suivi budgétaire s’est attelé à cet exercice, depuis mars 2007.
De son côté, la Directrice résidente de Mali SNGP, Mme TOURE Kadidia DIENTA, a rappelé que depuis février 2016, le gouvernement des États unis, à travers l’USAID et son programme d’appui à la gouvernance locale, contribue aux efforts du gouvernement du Mali, travers les collectivités territoriales pour l’avancement de la décentralisation et l’enracinement d’une démocratie participative.
« À travers le Groupe de suivi budgétaire, nous appuyons la tenue des débats publics sur les budgets des Conseils de région et du Conseil du District de Bamako. Ces débats s’inscrivent dans le cadre d’une volonté commune de renforcer l’accès des citoyens maliens à des informations fiables sur la gestion des finances publiques », a-t-elle soutenu, avant de réaffirmer l’engagement du peuple et gouvernement américain à appuyer le Mali.
Pour sa part, le maire Adama SANGARE a souligné que cette dynamique permet à la société civile de jouer son rôle dans le développement harmonieux du pays. Il a également bien apprécié les efforts du GSB à l’attention des autorités maliennes et déploré le constat qu’il y a encore beaucoup d’actions à poser.

Par Sikou BAH

info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *