Finale de l’Integrity Idol Mali 2018 : Malick Coulibaly remporte le trophée de la 3e édition

Les organisateurs de l’Integrity idole ont procédé le samedi 8 décembre à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, à la proclamation du résultat du concours entre les différents fonctionnaires au Mali. Après une longue dispute entre les membres du jury, Me Malick Coulibaly remporte le trophée de la 3e édition. C’était en présence du Directeur pays d’Accountability lab Moussa Kondo ; du responsable du projet Integrity Idol, Faguimba Traoré ; et en compagnie des représentants de l’Ambassade des Pays Bas au Mali ; des membres du conseil d’Administration d’Accountabilty Lab Mali, des membres du Jury, etc et de plusieurs invités.

L’objectif est de célébrer, encourager  et  relier  les fonctionnaires  honnêtes du Mali avec comme but de générer  une  conversation  constructive sur l’intégrité et  la responsabilité et  de construire  un réseau de  fonctionnaires  qui  peuvent  lutter  contre la corruption.

Les  cinq finalistes étaient:  Malick Coulibaly, président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) choisi à Bamako ; Yassama Chantal Douyon, technicienne supérieure  de  la  santé, choisi à  Sévaré  (région de Mopti) ; Mohamed Ag Agati,  comptable  à la Direction régionale  d’assainissement de contrôle de pollution et des nuisances (Dracpn), choisie à Koulikoro ; Mme Tahara Traoré, sage-femme au Centre de santé de référence  (CSREF), choisie à Bla ; Bakary Koné, chef de section d’agriculture, choisie à Kéniéba (région de Kayes).

Par ailleurs, Kondo Moussa a rappelé que la campagne de l’Intégrity  Idol 2018 a commencé, comme  les années précédentes, par un processus de nomination à travers lequel tout le monde peut nommer un fonctionnaire honnête.  Elle a concerné  toutes  les régions et  le district  de Bamako  à  l’exception  de  Kidal. L’objectif de cette campagne, a indiqué Moussa Kondo, est de lancer un message de motivation aux administrateurs  publics pour qu’ils prennent exemple sur les modèles.

Selon Moussa Kondo, la tenue de l’Intégrity Idol est lié au manque d’intégrité et la corruption. « Le Mali est à chaque fois classé parmi les pays les plus corrompus par Transparency  international et la Banque mondiale. Beaucoup des Maliens n’ont jamais pu interagir avec des dirigeants qui les servent de manière effective ou responsable. Les citoyens se sentent impuissants à changer ces dynamiques de mauvaise gouvernance au sein du gouvernement, ce qui conduit beaucoup d’entre eux à se tourner du système. Dans le but de créer  la paix au Mali, il est essentiel que les gens ressentent un sentiment de confiance et d’engagement envers  ceux  qui sont au pouvoir », a déclaré Moussa Kondo.

A en croire le directeur pays, Moussa Kondo, le projet vise à changer les conversations et promouvoir l’honnêteté et l’intégrité dans le système de gestion. Il se propose aussi de chercher à développer le projet des jeunes en leur cherchant des sources de financement. « Nous travaillons à chercher des financements, nous les mettons en contact avec les sources de financement, nous les aidons aussi à postuler dans les appels à candidature des fonds. Nous voulons, à travers ces actions, changer les conservations car, il est important de reconnaître et de promouvoir l’intégrité et l’honnêteté dans le système de gestion ».

Rappelons que les 5 finalistes ont reçu chacun une somme de 250.000 FCFA pour leur bravoure et leur acte de bonne citoyenneté.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *