Fêtes de fin d’année : Crainte et qui-vive dans la cité

A quelques semaines de la Saint Sylvestre, les populations de Bamako subissent des braquages à main armée et autres.

bagarre accrochage affrontement attentat kamikase fusillade nord mali pistolet insecurite sud cache armement munition kidal terroriste blinde fama armee malienne soldat militaire embuscade

Peur, panique sont, entre autres, les constats dans plusieurs quartiers de Bamako. En cette période de l’année 2017, les attaques se multiplient jour après jour. La semaine dernière, le quartier Yorodiambougou a enregistré de spectaculaires vols à main armée. Beaucoup de gens ont été soulagés de leurs biens.  Des maisons ont été systématiquement fouillées par des bandits armés sans être inquiétés.

Cette attaque est survenue un mois après le meurtre dans le quartier d’un jeune homme âgé d’une trentaine d’années.

“Un voleur est entré chez moi pour prendre mon sac qui contenait tous mes documents. Heureusement qu’il n’y avait pas d’argent dans le sac, mais je pense qu’il est grand temps qu’on mette un terme à ces genres de vol. Les autorités doivent prendre toutes les dispositions pour réduire l’insécurité à Bamako”, déclare le chef de famille Dembélé.

pistolet munition voleur bandit

 

Victime de deux motos volées, la famille Bozo invite le maire de la Commune  VI à prendre  des mesures afin d’arrêter les auteurs de ces actes ignobles.

“En cette veille de fin d’année, nous sommes sur le qui-vive, car notre quartier n’est pas éclairé”, affirme sous couverture d’anonymat, un résident.

Adama Diabaté  (Stagiaire)

source: L’indicateur du Rénouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *