Familles des cheminots : DES ASSOCIATIONS APPORTENT DES DONS

Le Front d’actions pour la région de Kayes (FARK), le Collectif des femmes des rails (CFR) et celui des femmes de la région de Kayes (CFRK) ont décidé de faire œuvre utile. Ces trois associations ont remis des dons aux familles des cheminots, le week-end dernier à la Gare ferroviaire.

La cérémonie était présidée par la présidente du Collectif des femmes des rails, Mme Dembélé Oulématou Sow, en présence de nombreux invités. Le don est composé de céréales, de pâtes alimentaires, d’huile mais aussi de non vivres, notamment des pagnes imprimés à l’occasion du 8 mars et une enveloppe symbolique de 250 000 Fcfa.
La présidente du CFR a expliqué le sens de la donation qui se veut un soutien à une catégorie de travailleurs (les cheminots). Elle a aussi exprimé la compassion de son association à ces cheminots qui traversent des moments difficiles.

Ces travailleurs ont entrepris, depuis quelque temps, des actions vigoureuses pour réclamer leurs droits. Ils ont même observé une grève de la faim qui a occasionné des décès et endeuillé des familles. La situation de précarité à l’origine de cette situation perdure. Mme Dembélé Oulématou a aussi adressé une mention spéciale aux « braves femmes » qui ont le mérite de contribuer à la prise en charge des dépenses des familles. « Ainsi, notre élan se veut purement social et humanitaire pour apporter notre compassion et faire montre de solidarité avec les familles de cheminots éprouvées par les conditions difficiles.  Ceci est de notre devoir », a-t-elle expliqué. Elle a aussi évoqué des souvenirs des rails qui révèlent en nous, une tranche de vie indélébile, une partie essentielle.

Rien n’est de trop pour vous, car vous représentez tout pour nous et notre assistance ne vous fera jamais défaut, a souligné la présidente du Collectif des femmes des rails
Quant au président du FARK, Mamedy Dramé, il a indiqué qu’il y a cinq choses importantes dans la vie de tout individu : le Tout-Puissant, la patrie, le travail, la famille et le voisinage. Toute personne qui a de l’amour et de la crainte envers Dieu, ne ménagera aucun effort pour venir en aide à son prochain en détresse.

Le secrétaire général du comité syndicat des travailleurs des rails (SYTRAIL), Mahamane Tienta, a salué ce geste de solidarité qui ne peut qu’apporter du bien et du réconfort aux familles des cheminots. Pour lui, les cheminots ne sont pas des mendiants mais ils vivent une situation qui oblige chaque citoyen à avoir de la compassion pour eux.

Salimatou MARICO

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *