Familles chérifiennes du Mali: une Plateforme pour défense des valeurs religieuses

Face à la crise politique née de la contestation de la légitimité des institutions de la république, les chorfa et familles chérifiennes du district de Bamako invitent les acteurs au respect de la légalité constitutionnelle. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée par le président de la ligue des chorfa et familles chérifiennes du Mali, Mohamed Moffa HAÏDARA, sur la situation sociopolitique et religieuse actuelle du pays, ce 25 juin 2020, au Mémorial Modibo KEITA.

 

Au cours de cette rencontre avec les hommes de média, Moffa HAIDARA a annoncé la création d’une « Plateforme des mouvements citoyens pour la défense des valeurs religieuses, sociétales et la république ».
En attendant le lancement officiel des activités de ladite plateforme, les familles chérifiennes par la voix du président de la ligue du District, réitèrent leur soutien indéfectible au Président de la République pour la nomination de Dr Boubou CISSE comme Premier ministre.
De sa déclaration, il ressort que le maintien de Boubou CISSE à la primature est une ligne rouge à ne pas franchir dans les négociations. Il a ensuite invité à la formation d’un gouvernement d’union nationale.
De même, il a exprimé sa préoccupation face à la montée en puissance des Mouvements religieux à caractère politique qui s’avèrent préjudiciables à l’unité nationale du pays.
Selon lui, les chorfa et familles chérifiennes constatent avec regret l’apparition de multiples défis auxquels le pays est confronté, depuis un certain temps, notamment la situation sécuritaire, les conflits communautaires, la crise scolaire. Sur ce registre, le conférencier a regretté la demande de démission du Président de la République, première institution du pays, par certains manifestants.
Pour leur part, les familles chérifiennes réitèrent leur soutien indéfectible au Président de la République pour la nomination de Dr Boubou CISSE comme Premier ministre. Son maintien, poursuit-il, doit être une ligne rouge à ne pas franchir dans les négociations pour la formation d’un gouvernement d’union nationale.
Selon le conférencier du jour, l’accent doit par contre être mis sur l’élection des députés de l’Assemblée nationale, source de toutes les contestations. Aussi, la Cour constitutionnelle doit également être revue pour avoir créé la confusion avec son arrêt contesté du 30 avril, sur la proclamation des résultats définitifs du second tour des législatives du 19 avril.
La plateforme réitère ses salutations au président de la République pour avoir résolu définitivement la crise de l’école malienne qui n’a que trop duré.
De même, la communauté chérifienne invite les Maliennes et les Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur, au respect de la constitution et au respect de nos valeurs sociétales qu’elle considère comme les vertus du dialogue.
Dans les jours à venir, les objectifs et les missions de la « Plateforme des mouvements citoyens pour la défense des valeurs religieuses, sociétales, et la république », seront dévoilés et communiqués à qui de droit.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *