Vol d’un troupeau de 11 têtes de bœufs à Lontou(Kayes) : la police interpelle les trois voleurs et leur receleur

11 têtes de bovidés volées à Lontou, un village de la Commune rurale de Medine ont été retrouvées dans la cour d’une maison en chantier samedi à Kayes Plateau par les agents de la Brigade de recherches du commissariat de police du 1er arrondissement. Des collaborateurs anonymes leur avaient signalé ce qui leur paraissait louche. A la vérification, c’était un vol déguisé. L’enquête ouverte a permis  de rattraper trois suspects et un boucher receleur.

incroyable vrai logo faits divers

C’est le énième réseau de vol de bétail que vient de démanteler le commissariat de police du 1erarrondissement. Il a saisi son butin constitué de onze têtes de bœufs. La cour d’une maison en chantier sise au Plateau, un quartier de la Commune urbaine de Kayes  avait été du jour au lendemain transformée par Lassine Coulibaly, un boucher de 34 ans en parc.

L’acte paraissait louche aux yeux de certains car, la cour au centre ville n’est pas le lieu approprié pour garder du bétail et puis les vols de bétail ont pignon sur rue à Kayes. L’information est donnée au commissaire de police qui a instruit ses agents de voir clair. C’est ainsi que le gardien des animaux est interpellé en l’occurrence le boucher. Essoré de questions, il lâche le morceau et dénonce ses fournisseurs. Il s’agit d’Abdoulaye Ba, 40 ans, marchand de bétail domicilié à Dibé, Mari Dao, 32 ans se dit employé de commerce domicilié à Dougou Ousseini dans la Commune rurale d’Aourou et de Mamadou Sow, 32 ans, cultivateur domicilié lui aussi à Dibé. A l’interrogatoire, ils ont reconnu avoir trouvé les 11 têtes de bovidés à l’écart du reste du troupeau à Lontou, dans la Commune rurale de Medine à 15 Km de Kayes et les ont conduites chez leur receleur de boucher à Kayes en vue de les lui revendre.

La police a restitué les animaux à leurs propriétaires, Oumar Ba, berger domicilié à Kayes NDi et Sidi Ould Ledji. Quant aux voleurs et leur complice, ils sont aux mains du juge.

Dénis T Théra

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.