UN AUTRE BRAQUAGE A MAINS ARMÉES DE TROP A BAMAKO : LE MINISTRE DE LA SÉCURITÉ FORTEMENT INTERPELLÉ 

Au regard de l’insécurité grandissante dans le District de Bamako, la question qui revient sur les lèvres est la suivante : Qu’a   servi le départ du Président Ibrahim Boubacar Keïta ?

Car pratiquement rien n’a changé. Pas plus tard qu’hier, lundi 26 octobre 2020, un paisible citoyen a été tiré à bout portant en pleine journée et dépossédé de plusieurs millions de FCFA. « Que Dieu sauve le Mali ! »

Nul doute, les uns et les autres n’arrêtent  pas de poser la question suivante : Où est passé le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel  Modibo Koné qui fait partie du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) ? Depuis le coup d’Etat du 18 Août 2020 perpétré contre le Président IBK, le peuple malien assiste à une sorte de statuquo qui ne dit pas son nom. Comme sous IBK, il est extrêmement difficile de passer une semaine  sans entendre parler de braquage à mains armées. Que fait le Colonel Modibo Koné pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ? Ce qui est sûr et certain, les populations qui vivent avec « la peur au ventre » attendent beaucoup de lui.

Pas plus tard qu’hier lundi 26 octobre 2020, les populations des six Communes du District de Bamako ont été surprises d’apprendre qu’un paisible citoyen a fait l’objet d’un braquage à mains armées tout juste au niveau du  Centre Aoua Keïta. De surcroit, cet acte ignoble a été commis en pleine journée devant Dieu et les hommes. Cela explique à tel point l’insécurité est grandissante dans le District de Bamako. Il ressort des explications des témoins que la victime a été poursuivie de sa sortie de (…)

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *