Tentative de vol de bœufs de labour à N’golobougou (Kati) : pourchassés par la clameur publique, les voleurs abandonnent leur butin et prennent la fuite

A l’instar des villages riverains des centres urbains, N’Golobougou, village frontalier de la Commune rurale de Kalifabougou, situé à environ 35 km de Kati est confronté au phénomène de vol de bétail.

 faits   incroyable  logo faits divers

Les voleurs n’ont pas d’état d’âme, petits ruminants, bovidés et même des bœufs de labour, ils font feu de tous bois. Zan Konaré, notable du village croyait avoir sécurisé au mieux ses deux bœufs de labour en les enfermant chaque nuit dans un enclos à la lisière du village. Par prudence, il passait la moitié de la nuit à les surveiller. Cette nuit du jeudi 15 mai 2014, vers 1 h du matin, il avait vite baissé la garde car, il avait déjà regagné sa famille. N’Tji Diarra qui sortait de sa chambre pour rentrer au WC a aperçu deux étrangers qui passaient par devant sa porte. Il alerta Mama Diarra et Bablé Diarra qui se joignirent à lui pour guetter les deux hommes.

Comme le redoutaient les villageois, les deux étrangers se dirigèrent vers l’enclos de bétail de Zan pour tenter de forcer l’entrée.

Quand les témoins ont crié au voleur, ils ont renoncé à leur projet pour prendre la fuite, abandonnant un sac contenant des habits. La nouvelle ayant fait le tour de toute la contrée, un ressortissant d’un village voisin s’est présenté à N’golobougou dans les jours qui ont suivi pour réclamer les habits qui seraient les siens.

Après des vérifications et les témoignages des villageois de ce village, il a été reconnu que les deux voleurs venus probablement de Kati avaient volé des habits dans ce village voisin avant de se rendre à N’golobougou pour tenter de voler les bœufs de Zan, tentative étouffée dans l’œuf.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.