Tentative de braquage dans une agence de transfert d’argent : 03 Blessés graves et plusieurs millions emportés

Hier mardi 29 septembre 2020, une agence de transfert d’argent en face des Halles de Bamako a été la cible d’un braquage par 2 individus armés. Le bilan a été de 03 blessés graves et de plusieurs millions emporté.

 

L’insécurité grandissante que connait la population malienne devient de plus en plus récurrente, surtout ces derniers temps, les devantures des établissements financiers sont devenues la proie des braqueurs criminels.

C’est dans cet état de fait qu’hier, en pleine journée, trois bandits non identifiés,  armés de kalachnikovs ont braqué une agence de transfert d’argent au niveau des Halles de Bamako. Pour mener bien leur opération, ils ont ouvert le feu sur les gens présents au moment du crime. Au cours de leur forfait, il y a eu plusieurs blessés, dont deux graves : le gardien et une vieille dame ayant pris une balle. Après l’arrivée des sapeurs-pompiers, les blessés ont été transportés à l’hôpital, un suspect arrêté et les deux autres ont pris la fuite.

La consommation des excitants dangereux est la principale cause de cet acte inhumain. Ces jeunes qui s’adonnent à cette pratique criminelle ne connaissent rien d’autre que des coûts de la vie. En plus, ils se voient comme des moins que rien, parce qu’ils souhaitent une vie meilleure par la facilité dans la pratique du vol, du banditisme et des attaques ignobles.

Ces enfants deviennent des adultes criminels et n’épargneront  jamais qui que ce soit, parce qu’ils ne voient rien d’autre  que ce soit, en dehors de leurs personnes.

Ces vagabonds à Bamako sont les laissés-pour-compte d’hier qui s’arrêtaient aux feux et qui remplissent les gares dans une misère indescriptible.

Certains d’entre eux ont réussi à échapper pour être des porteurs d’uniformes et ceux-là sont les plus dangereux parce qu’ils se croient déjà dans un cadre légal.

Aussi, ceux qui logent dans les maisons de 300 millions sans source de cette fortune et circulent dans des véhicules de plus de 40 millions qu’est ce qu’ils font en dehors d’un autre type de vagabondage ?

Ces derniers temps, ce sont les agences. Demain si ces agences multiplient leurs barrières sécuritaires, ils s’attaqueront aux nouveaux riches qui vivent dans les châteaux. Ils peuvent faire la pire des choses sous l’effet de la drogue qui est devenue leur quotidien.

Dans tous les cas, au Mali, hormis ces petits voyous de la rue, il y a de gros voleurs qui ont ruiné le système et ceux qui ne sont pas d’accord avec eux sont considérés comme des aigris. D’ailleurs, la plupart de ces malfrats  ne connaissent rien d’autre que la violence à un niveau incroyable parce qu’ils n’ont pas étudié ou en manque d’emploi.

La population doit faire énormément attention à ces braqueurs qui mettent à profil la faible affluence dans les rues pour commettre leur forfait.

Aïssétou Cissé

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *