Suite à la vente de la parcelle du marché de Baco Djicoroni Golf à un particulier : Les populations du quartier expriment leur ras-le-bol

Le marché de Baco Djicoroni Golf se trouve au cœur d’un litige foncier. Selon les occupants du marché, la mairie et l’ACI ayant vendu la totalité des parcelles du marché à un particulier avec de faux documents, cherchent à tout prix à les faire déguerpir des lieux. 

 Faits divers

Confrontées à un problème de vente illégale de terrains, les populations de Baco Djicoroni Golf ont mis en place une association afin de faire face à cette situation. Interrogé sur la question, le président de l’association, M.  Telly a déclaré : »Cette parcelle n°403 que nous occupons au marché selon le plan du quartier est destinée à la construction d’un centre de santé. Malheureusement, l’ACI et la mairie de la Commune l’ont vendue à un particulier du nom de Abdallahi Dahi Ould El Moctar Chleul« .

Il indiquera qu’après plusieurs tentatives, ils n’ont pas réussi à les faire déguerpir des lieux. « Nous avons été sommés par un délai de déguerpissement de la part de la mairie. Nous sommes d’accord pour quitter les lieux à une seule condition : si la parcelle est utilisée comme convenu dans le plan c’est-à-dire la construction d’un centre de santé. Sinon, nous sommes prêts à leur faire face en utilisant tous les moyens pacifiques. De ce fait, nous avons porté plainte contre la mairie et l’ACI pour tentative de vente du terrain au niveau de la Cour d’appel et à la police. A la suite de cette plainte, un huissier est venu nous présenter une grosse dans laquelle il nous dit de vider et sans délai les lieux alors que le jugement n’a pas encore eu lieu. Nous avons porté plainte le 5 juin 2013 tandis que la date qui est marquée sur la grosse est le 14 mai 2013. En attendant la suite de l’affaire, nous espérons que la justice situera la responsabilité de tout un chacun afin de tirer cette affaire au clair« .

Bandiougou DIABATE

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *