Règlement de compte entre adolescents à Senou : l’un poignarde à mort l’autre, pour un téléphone portable

 

bagarre hommes noirs lutte

Aboubacar Camara, apprenti chauffeur  de 20 ans, domicilié chez son père  Ibrahim à Senou était accusé  par son ami  d’avoir détourné  son portable. Il avait menacé  de le tuer  s’il ne le lui restituait pas. Le samedi 12 décembre  2015, vers  16H 30mm, au terme  d’un duel, il a réalisé sa promesse  en poignardant  à mort  son vis-à-vis  qui pourtant avait nié son accusation.

Trois jours avant le jour fatidique de samedi 12 décembre  2015,  Aboubacar Camara  et son bourreau d’ami dont nous faisons économie du nom  pour des raisons  d’enquête  avaient échangé des insultes. N’eut été l’intervention  des témoins, ils se seraient battus. L’ami d’Aboubacar l’accuse  du détournement  de son téléphone portable, ce qu’il nie catégoriquement. Le samedi  12 décembre  2015, vers 16 H 30mm, soit  trois jours plus tard, le chemin  d’Aboubacar  a croisé  celui  de son ami, armé  d’un couteau. Séance tenante, il l’a mis en demeure  de lui  donner  son téléphone  portable, faute de quoi, il allait le tuer. Une fois de plus, Aboubacar a nié  les faits.

Pour autant, son ami accusateur  a engagé avec lui  une lutte. C’est au cours  de cette lutte  que le jeune apprenti  chauffeur  a été mortellement  poignardé. Evacué aux urgences du CHU Gabriel Touré suite à  ses cris  au secours, malgré d’intenses  soins,  il a succombé  le lendemain des suites  de ses blessures. Quant à son bourreau, il court toujours .Madame  le commissaire  divisionnaire  de police, Touré Aminata  Diallo  en charge  du 10e arrondissement   saisie de l’affaire, a ouvert  une enquête. Le meurtrier est activement recherché. Signalez-le aux autorités les plus proches.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *