Rattrapé par la foule après le vol d’une moto Djakarta à la Sema II de Sébénikoro : Badri sauvé du lynchage par l’imam du quartier

Le dimanche 23 mars dernier, vers 3 heures du matin, trois cambrioleurs se sont introduits dans la famille Mariko sise à la Sema II de Sébénikoro sur la route de Samaya, en grimpant le mur de clôture.

 

fais divers realite imposible incroyable

En fouillant dans la cour, ils découvrent une moto Djakarta qu’ils déverrouillent et font sortir par le mur. On saura plus tard que ladite moto appartient à Modibo Mariko, un jeune de la famille. Les voleurs ont été vus par certains voisins des Mariko qui dorment sur leur toit. Ils se lancèrent à leurs trousses. La traque a duré deux heures d’horloge environ car, ce n’est que vers 5 heures du matin qu’un suspect en possession d’une moto Djakarta sera interpellé à Kalabambougou, un quartier situé non loin de la Sema. D’où vient-il ? Où va-t-il ? Où sont les pièces de sa moto ?
Le garçon qui dit s’appeler Drissa Coulibaly dit Badri n’a pu répondre clairement à aucune de ces questions. Il est conduit avec l’engin à Kalabambougou où ledit engin est formellement reconnu par son propriétaire. Pendant qu’il était passé à tabac par certains, d’autres ont sorti l’essence du réservoir de la moto et allaient le brûler vif. En partant à la mosquée, l’imam du quartier coïncide avec la scène et les dissuade de se rendre justice. La nouvelle est parvenue, nul ne sait comment au Commissaire principal de police Mahamadou Sylla en charge du IXè arrondissement.
Une équipe d’agents conduite par l’Inspecteur de police Hamidou Djimdé, chef de la Brigade de recherches s’est rendue sur les lieux pour sauver Badri. Ce dernier a d’abord été conduit au centre de santé pour recevoir des soins car, il a été sérieusement tabassé. De retour au commissariat pour répondre aux questions de l’enquêteur, Badri n’a pas nié les faits que lui reprochent ses agresseurs. Il a aussi cité les noms de ses deux complices que l’enquêteur ne veut pas dévoiler pour des raisons d’enquête. Le commissaire Sylla invite la population à appeler au 80.00.11.15 pour demander secours ou pour collaborer avec la police. Drissa Coulibaly dit Badri a été déféré et ses complices recherchés.
source :mali-web.org
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *