Police : Les deux voleurs de la vidéo surveillance arrêtés

En fin Aout 2018, une vidéo rendue publique sur la toile montrait deux hommes en train de voler  une moto jakarta . La scène filmée par une camera de surveillance, s’était déroulée au quartier Korofina-Nord en commune I   dans le parking d’une ONG. Et  dès lors une recherche avait été lancée contre les deux malfrats bien identifiés. Ils sont désormais aux arrêts.

Leurs noms sont  Cheick Oumar TRAORÉ et Karamoko KOTY. Ils sont bien connus des archives  du commissariat de police du 12ème  arrondissement qui les a mis aux arrêts dans la nuit du dimanche 09 septembre 2018 aux environs de 02h du matin.

Cheick Oumar TRAORÉ et Karamoko KOTY, les deux complices  ont été arrêtés dans des coins  différents,  l’un à Djélibougou (toujours en commune I)  et l’autre à N’Gabakoro-Droit (Moribabougou).

Après leur arrestation, et toujours selon les mêmes sources policières, les deux malfrats ont reconnu les faits et trois motos, un casque et des trousseaux de clés  ont été retrouvés dans leurs domiciles respectifs  suite à une série de perquisition effectuée.  Identifiés comme des repris de justice, Cheick Oumar TRAORÉ et Karamoko KOTY sont en garde à vue au 12ème arrondissement en attendant, bien entendu, la levée du mot d’ordre  de la grève illimitée des magistrats.

 La  scène du vol en question

Dans la vidéo rendue publique l’on voit  les deux hommes faisant leur entrée au parking dans le vestibule d’un bâtiment abritant le bureau de l’ONG en question. Le vestibule s’ouvre sur une voie publique.  Les deux malfrats vinrent sur une moto, l’un descend  à l’entrée du vestibule et l’autre sur la moto roule à l’intérieur pour garer l’engin jusqu’à l’autre bout auprès d’une dizaine d’autres motos.

Celui resté à la porte  avait pour mission de surveiller les entrées et les sorties dans le vestibule  pendant que l’autre opérait. Ce dernier tenta  en un premier temps de ‘‘casser le coup’’ de la première  Djakarta à l’entrée du vestibule. Il fut interrompu par une demoiselle qui quittait les lieux, mais reprend le ‘‘travail’  dès que  celle-ci  ait disparu.  Cette fois-ci ce fut un succès.  Et c’est alors que son complice fit son entrée dans le vestibule  et s’occupant de la moto volée pendant que l’autre était déjà sorti avec leur engin à eux.

Celui qui partit avec la moto volée, prit le soin de mettre un casque avant de monter sur l’engin. Histoire de cacher son visage au cas où il rencontrait dans  la rue une personne qui reconnaitrait la moto. Malheureusement, lui, en entrant dans le vestibule, il  avait le casque en main et la camera de surveillance n’a pas pu s’empêcher de le filmer.

Djibi Samaké

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *