Police: deux violeurs neutralisés

Au Mali, l’enlèvement et le viol des petites filles sont de plus en plus fréquents. Cette pratique se fait souvent par des groupes de jeune (grin) ou par des individus isolés. C’est dans ce cadre que deux jeunes de quartiers différents ont été mis aux arrêts, ce 18 octobre 2019, par le commissariat du sixième arrondissement.

Suite à une plainte introduite le 15 octobre 2019 par le sieur Issa Doumbia, au commissariat du 6è arrondissement de police, pour disparition de sa sœur que deux jeunes ont été arrêtés par les éléments du 6è Arrondissement de police.
Après cette déclaration de disparition, le Commissaire du 6è arrondissement, Tapa Oury Demba Diallo, a instruit à ses éléments de la brigade de recherche (BR) de mener des investigations sur les lieux afin de retrouver la fille disparue. L’enquête s’est révélée concluante ce vendredi. Car deux semaines après son enlèvement, les éléments de la Brigade de recherche du 6è arrondissement ont procédé à l’interpellation d’un certain Mahamadou Traoré, âgé de 27 ans, agent d’une société de gardiennage à la Cité du Niger, domicilié à Dialakorodji. En effet, le nommé Mahamadou, qui a rencontré la fille à la recherche d’emploi, à la Cité de Niger, l’a enlevé pour la trainer à son domicile à Djalakorodji.
Interrogé par la police, le nommé Mahamadou Traoré, n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés. Il avoua avoir rencontré l’adolescente à son lieu du travail à la Cité du Niger. Selon M. Traoré, la fille lui demanda s’il pourrait lui donner du travail. C’est ainsi que le nommé Mahamadou Traoré l’a promis de lui trouver un travail, mais chez lui-même à Dialakorodji. Selon le présumé coupable, à son arrivée à dans sa chambre, il aura des rapports sexuels avec la fille âgée de 16 ans pendant un certain nombre de jours avant de l’abandonner.
Bien avant le cas de Mahamadou Traoré, l’adolescente avait été victime d’un autre cas de viol à Yirimadio, en quittant Baguineda pour Quinzambougou, par un certain Ousmane Touré âgé de 23 ans, ouvrier de son état et domicilié au quartier Sans-fil de Bamako, dans un Bar. Interpelé, par éléments du 6è arrondissement, le nommé Ousmane Touré, a lui aussi reconnu les faits qui lui sont reprochés par la police.
Selon l’adolescente Fifi, le nommé Ousmane Touré et elles se sont croisés à Yirimadio au moment où elle quittait Baguineda pour Quinzambougou, chez son oncle. Après avoir amadoué la fille promettant un travail domestique, le nommé Touré la conduisit dans un Bar de la place pour satisfaire sa libido.
Interrogé par les flics, les deux pédophiles Ousmane Touré et Mahamadou Traoré reconnaissent les faits. A cet effet, ils ont été gardés à vue avant d’être déférés, ce lundi 21 octobre 2019 devant le parquet du tribunal de grande Instance de la commune I du district de Bamako.
Affaire à suivre donc !

PAR SABA BALLO

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *