Polémique autour de la vente d’un espace à Fana : Le maire nouveau Abdoulaye Coulibaly accusé

Précédemment vendu puis annulé par l’ancienne équipe communale, l’espace compris entre le goudron et les bureaux de la Sotelma, vient d’être morcelé par  le maire de Fana contre l’avis  de la société civile qui voit de cet espace une place publique, sinon un espace vert pour la ville. L’espace en question  contient les installations de la Sotelma c’est dire les fils, câbles mais surtout la fibre optique qui quitte Bamako jusqu’à la frontière ivoirienne.

litige foncier maison

Joint par téléphone, le maire de la Commune urbaine de Fana, Abdoulaye Coulibaly, dit «  avoir agi en toute légalité ». Il affirme vouloir  y construire un collecteur pour dégager les eaux pluviales et des magasins. Pour lui, l’espace appartient à Fana dont IL est le maire élu. D’ailleurs, il affirme avoir fait toutes les démarches auprès des services compétentes c’est-à-dire les domaines et l’urbanisme. Cependant,  ni la société civile, ni la Sotelma ne veulent de la vente de cet espace compte tenu de sa position stratégique.

Selon nos informations, la Sotelma a déjà saisi le sous- préfet pour annuler la vente de l’espace. Et une mission de cette société était attendue à Fana  hier jeudi pour visiter les lieux. A en croire un notable de la ville, ce même lieu avait fait l’objet d’une vente par l’ancienne équipe communale, mais la pression populaire avait obligé l’ancien maire à annuler la vente. Le nouveau maire justifie la vente de l’espace par «  une nécessité évidente : celle de viabiliser le schéma D4urbanisation de la ville, mais et surtout pour créer les ressources pour la commune ».

Mais en attendant, c’est un bras de fer qui risque d’attiser la tension à Fana.

Nous y reviendrons !

Zou

l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct