Opération de descente au cœur du Centre-ville par le 1er Arrondissement: 23 motos saisies et 133 personnes interpellées !

Le mercredi 2 mars dernier, certains coins reconnus dans la capitale comme nids de la pègre bamakoise ont fait l’objet d’une opération de descente dirigée par le Commissaire du 1er Arrondissement, Abdourhamane Alassane sous la supervision du Directeur de la Sécurité Publique, le Contrôleur Général El Hadj Youssouf, du Directeur Régional de la Police Nationale du District, le Contrôleur Général Seydou Diarra et de son Adjoint, le Commissaire Divisionnaire Ibrahim Diakité. Ainsi, cette descente policière a permis de saisir 23 engins à deux roues et 133 personnes interpellées.

En effet, les endroits ciblés de cette opération étaient le marché de cola (Woro Courou), l’échangeur piéton, la cité des rails (Rail da), l’anneau Sotrama, la gare ferroviaire et les alentours de l’ex guichet unique, de l’ex Ambassade des Etats Unis et de la Maison des Combattants.

Cette descente, il faut le rappeler, entre dans le cadre de la sécurisation de la ville des trois caïmans (Bamako) et environs, cela, au regard de la multiplication des attaques à l’encontre de la population et de ses biens. Ainsi, pour mener à bien cette opération, les éléments du 1er Arrondissement au nombre de 16 ont eu la main forte de 40 éléments du Groupement Mobile de Sécurité (GMS-MO), de 18 éléments de la Brigade Anti-Criminalité (Bac), 24 éléments de la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI), 7 éléments de la Gendarmerie Nationale et 30 éléments de la Garde Nationale ainsi que 16 véhicules mobilisés.

Cette opération a porté ses fruits. Son bilan est glorieux : 133 personnes interpellées dont 11 mineurs élargis à leurs arrivées au commissariat et 23 motos saisies.

Par la suite, après les interrogatoires et des investigations poussées, le Commissaire Abdourhamane Alassane a eu à tirer les bons grains des ivraies. Cela, étant donné que certaines personnes pouvaient se trouver à ces endroits exposés plus haut au mauvais moment, 16 personnes ont été déférés au parquet de la CIII dont 6 placées sous mandat de dépôt.

Par Mariam Sissoko

Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.