NOYADE DU SERGENT STAGIAIRE MADY DOUKARA DANS LA PISCINE DE L’HÔTEL KIMPESKY

Des interrogations sur les circonstances réelles de sa mort

Aucune âme n’est éternelle sur terre et la mort n’épargne personne, sauveur de la vie des auteurs soit-elle comme le défunt sergent stagiaire de la Police nationale, Mady DOUKARA.

Il nous revient que le défunt élément du Groupe Mobile de Sécurité (GMS) a perdu la vie par noyade au niveau de la piscine de l’hôtel Kimpesky.

L’interrogation demeure sur les circonstances réelles de la mort du sergent, au-delà de l’aspect divin de la mort qui n’avertit pas de sa venue et choisit qui elle veut.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 13 NOVEMBRE 2019

Par Mahamane TOURÉ

Source : Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *