Mis à la tête d’une unité dénommée cybercriminalité à la BIJ : L’Epervier du Mandé démantèle une bande de braqueurs

A la tête d’une nouvelle section dénommée cybercriminalité au sein de la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ), l’épervier du mandé fait parler de lui à travers des exploits en moins de 24 heures d’exercice. Il a mis la main sur des braqueurs de la dame Traoré Oumou Sylla. Cette dernière a été victime d’un cambriolage en début novembre dernier chez elle à Sabalibougou.

incroyable vrai logo faits divers

La montée de la criminalité et les nouvelles techniques qu’utilisent les bandits nécessitent le renforcement des équipements de la police. C’est ainsi qu’une section chargée de lutter contre la cybercriminalité a été créée au sein de la brigade d’investigation judiciaire. Unique sur toute l’étendue du territoire national, cette section est dirigée par Papa Mamby Keïta dit épervier du Mandé. Les équipements mis à sa disposition ont permis de démanteler une bande de braqueurs. L’exploit de l’Epervier du Mandé prouve que la création de cette section et son équipement étaient nécessaires au regard des moyens qu’utilisent les bandits.

Le 4 novembre 2014, Mme Traoré Oumou Sylla s’est présentée à la brigade d’investigation judiciaire de Bamako (BIJ) pour porter plainte contre X pour vol à main armée portant sur deux téléphones portables, un appareil DVD, une moto Djakarta, trois pièces d’argent, une chaine en or de trente cinq grammes. Le  vol a été commis à son préjudice dans la nuit du 1er au 2 novembre 2014. A la brigade, la dame a été orientée dans la nouvelle unité dirigée par Papa Mamby Kéïta alias épervier du mandé. Devant l’unité anti cybercriminalité, la dame a relaté les faits. A la croire, les individus se sont introduits dans son domicile munis d’armes à feu et d’autres armes blanches pour la braquer.

Les bruits de l’effraction ont entrainé le réveil de la dame. C’est ainsi qu’elle a surpris les voleurs dans son salon. Ceux-ci ont immédiatement saisi la dame en proférant des injures contre elle. Une fouille du domicile a permis aux bandits de s’emparer de tous les objets précieux cités ci-dessus. Pour faciliter les recherches à l’équipe de l’anti cybercriminalité, la dame a mis à la disposition de la police les numéros des téléphones volés.

Les enquêtes effectuées par la police ont permis de mettre la main sur Adama Diallo, Yacouba Diallo et Salimata Ballo, tous utilisateurs des téléphones en question. L’interpellation de ceux-ci a permis à l’épervier du mandé et à son équipe de remonter et d’identifier la bande composée de Cheick Tidiane Coulibaly alias Lieutenant, Famory Kamissoko et Salif Bagayoko. Les informations recueillies par la police révèlent Famory Kamissoko a été lynché et brulé vif par la foule suite à un vol effectué à Kalaban Coura et Salif Bagayoko se trouve à la maison d’arrêt de Koulikoro. Quant à Tidiane Coulibaly alias Lieutenant, il a été interpellé par les limiers. Il a reconnu les faits et a été présenté devant un juge pour être inculpé.

A travers cet exploit, nous pouvons dire désormais qu’un drone survole Bamako.

        A.B.HAIDARA

 

SOURCE: L’Indépendant  du   19 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.