LYCÉE PUBLIC DE SAN: Un enseignant échappe à la mort

Le mardi 10 décembre au Lycée public Yacouba Traoré de San, un professeur qui surveillait les élèves dans l’exécution des épreuves de la première composition, a été agressé par un membre de l’AEEM avec un fusil.

 

Dans le cadre de la mise en place des bureaux de l’AEEM, une délégation de ladite association était à San le mardi dernier. Après l’IFP de San, une partie de la délégation s’est rendue au Lycée Public de San qui porte le nom de Yacouba Traoré, un natif du cercle. Un individu, qui se faisait appeler « missionnaire » de l’AEEM et venu de Ségou, est rentré dans la cour de l’établissement. Sans passer par l’administration, il s’adressa à un professeur, qui surveillait dans une salle de classe, de lui permettre de rentrer en classe et de faire sortir les élèves pour la mise en place du bureau. Le professeur lui demanda de passer à l’administration d’abord pour aviser les responsables de l’établissement et le « missionnaire » refusa. C’est ainsi qu’il a demandé à certains de ses éléments de venir prendre le professeur. Malgré cette menace le professeur l’empêcha d’avoir accès à la salle de classe. Étant en colère, il fait sortir son fusil et tira sur le professeur et au moment de tirer, un de ses éléments lui bouscula la main et la balle va vers le toit de la salle de classe. Les élèves pris par peur ont déserté la classe en sortant par les fenêtres.

Après cet acte ignoble, le corps professoral de l’établissement a tenu une réunion extraordinaire. Il décida d’arrêter toutes les activités pédagogiques si l’élément de l’AEEM, venant de Ségou et en mission à San, n’est pas traduit devant la justice.

Correspondance particulière depuis San

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *