Lors de la cérémonie d’intronisation du successeur de Djibril Bassolé à la tête de la Grande loge maçonnique du Burkina Faso, Karim Keïta secondait le directeur de la cérémonie

depute honorable karim keita president commission defense securite assemblee nationale

L’information a fini de faire le tour du monde parce que révélée par la «Lettre du continent» dans sa dernière édition. En effet, dans un article intitulé «Les frères enterrent l’ère Djibril Bassolé», relatant la cérémonie d’installation du Grand maître Alain Roger Coeffé à la tête de la Grande loge maçonnique du pays des hommes intègres, en remplacement de Djibril Bassolé actuellement en prison en même temps que Gilbert Diendéré dans l’affaire du récent coup d’Etat manqué au Burkina Faso, le journal révèle que «Le Grand directeur de la cérémonie Claude Dohou, chargé des affaires africaines à la Grande loge nationale française, était secondé par Karim Keïta, fils du chef de l’Etat malien». Dans plusieurs milieux du pays, notamment au niveau des cercles religieux, on saura bien apprécier la portée de cette information.

 

Source: sphynx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *