L’escroc se faisait passer pour Alou Badara Haïdara dit «ABH» : Il a soutiré beaucoup d’argent à ses victimes

Un arnaqueur qui se faisait passer pour Alou Badra Haïdara, directeur de publication de votre hebdomadaire préféré Aujourd’hui-Mali, était parvenu à soutirer de l’argent à des personnalités politiques, économiques et même à des journalistes. Répondant au nom de 16, il a été alpagué par les limiers du 14e arrondissement.

Lafia Kouyaté, chauffeur de son état, a la trentaine révolue. Il avait pris un malin plaisir à se faire passer pour Alou Badra Haïdara communément appelé «ABH», Directeur de publication du journal «Aujourd’hui-Mali». Il avait mis sur place plusieurs modes opératoires. Souvent il faisait lui-même le déplacement chez ses victimes déclinant son identité comme Zoumana Coulibaly, journaliste à Ségou et tantôt directeur de publication du journal Aujourd’hui-Mali. Aussi, il imitait donc la voix d’ABH, ce qui veut dire qu’il l’a vu parler quelque part et qu’il s’est suffisamment informé sur son carnet d’adresses.

Plus d’une année durant, ce colosse de près de 2 m est parvenu à soutirer de l’argent à de hautes personnalités de la République dont des députés, des secrétaires généraux de départements ministériels, des directeurs de service public. Plus étonnant, un colonel et un promoteur de site Internet sont tombés dans ses filets. A toutes ces victimes, le même refrain : “Ma femme est malade, ma mère est malade ou mon enfant est hospitalisé j’ai besoin de votre assistance”. Ceux-ci, sans chercher à comprendre lui tendaient une enveloppe. C’est ainsi qu’il est parvenu à amasser beaucoup d’argent auprès de ses victimes.

Pour la petite histoire, les montants soutirés auprès de ses deux dernières victimes se chiffrent à 650 000 F CFA.

D’ailleurs, une de ses victimes, un très proche d’ABH, n’arrive pas toujours à comprendre comment il s’est fait avoir.

“Le premier jour, il s’est présenté au bureau en se faisant passer pour l’envoyé d’ABH. Je lui ai remis de l’argent et la seconde fois il s’est fait passer par lui-même en imitant sa voix et en m’envoyant une photo d’une partie de son corps malade ajoutant qu’il ne peut pas faire le déplacement si je pouvais l’aider. Aussitôt je lui ai envoyé 100 000 F CFA. Dès lors, il s’est donné à cœur joie et est parvenu à me soutirer plus 400 000 F CFA”,  nous a confié une de ses victimes sous anonymat.

C’est partant de ce témoignage qu’Alou Badra Haïdara, qui trouve que l’intéressé est en train non seulement de porter atteinte à son image et celle du journal Aujourd’hui-Mali mais aussi arnaquer de paisibles citoyens a décidé d’agir. Partant de là, l’affaire a été confiée au 14e arrondissement à travers un policier du nom de “Chat” qui a eu une réputation dans la traque de ces types de malfrat.

La compétence de “Chat” et ses hommes a fini de faire le reste. Grâce à la collaboration de l’une de ses victimes, en moins de 24 h, ils ont mis la main sur le “faux ABH” qui, sans pression aucune, a confirmé être l’auteur de cette escroquerie. Aux dernières nouvelles, il a été déféré à la Prison centrale de Bamako où il médite sur son sort avant son procès.

Cette affaire interpelle tout un chacun à redoubler de vigilance face aux escrocs qui tous les jours changent de stratagème pour dépouiller les paisibles citoyens.

Affaire à suivre…    

 Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *