Les Maliens approuvent le transfèrement de Djènè Sogodogo déférée à Bolé

Accusée pour injures graves à l’endroit du Président de la République et de ses proches, Djènè Sogodogo a été déférée le vendredi matin à la prison de Bolé par la Brigade d’investigation judiciaire (BIJ). Un signal fort envoyé par les plus hautes autorités surtout judiciaires à l’endroit de tout individu qui se donne dorénavant à de telles pratiques honteuses et indécentes qui n’honorent personne.


Que les Maliens dignes de ce nom sachent que le Mali n’est pas une salle de théâtre où chacun est libre de jouer des scènes de comédies qui entassent l’image de l’éducation familiale au nom d’une liberté d’expression trop comprise par bon nombre de nos concitoyens. Qu’on soit un personnage public ou appartenant à une formation politique ou toute autres associations ou collectifs, ne nous confère aucun droit d’insulter quiconque à plus forte raison un chef d’Etat qui est la première institution du pays. Nul n’étant au-dessus de la loi et par conséquent, le respect de l’autorité de l’état étant valable à tous les citoyens sans distinction de races, d’ethnies et de coloration politique. Qu’on soit riche ou pauvre, qu’on soit éduqué ou mal éduqué bref…

C’est donc inadmissible voir inacceptable que ces genres de comportements indignes soient tolérés dans un pays comme le Mali. Avec la révolution des nouvelles technologies notamment les réseaux sociaux qui ont permis à des personnes nocives et insignifiantes de se donner le luxe de semer le désordre chaque fois qu’ils en ont l’occasion.

Les propos injurieux que la désormais détenue Djènè Sogodogo a lancé contre le Chef de l’Etat est non seulement, un acte qui ne correspond pas à nos valeurs sociétales mais dégagé aussi une très mauvaise réputation de notre chère patrie et ceci dit, sa détention a été parfaitement une sage décision et appréciée par bon nombre de nos citoyens en tout cas pour ceux qui savent ce que veut dire une bonne éducation familiale.
C’est dommage et décevant de constater un groupuscule de personnes qui se disent Maliens et fiers de l’être qui se ridiculisent en voulant encourager ces comportements honteux et indignes dans un Mali fier de son passé glorieux. Le cas de Djènè Sogodogo, sera un bel exemple pour prévenir d’autres individus qui se croient être au-dessus des valeurs de la République, nous sommes dans un pays qui fonctionne avec des principes et des règles, en d’autres termes, l’état Malien a commencé à s’assumer en prenant ses responsabilités , et toute personnes qui seront l’auteurs de ces actes d’insolence seront punies conformément à la loi en vigueur au Mali.

Ben Abdoulaye

Djéliba

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *