Le rendez-vous galant

Les clients d’un restaurant chic de Badalabougou se sont bien marrés, le lundi dernier. Et pour cause ? Une demoiselle du nom de Fatim s’est fait prendre à son propre jeu.

En effet, à seulement 17 ans, Fatim est une vraie collectionneuse d’hommes, à tel point que certains la dénomment la « croqueuse de diamant ». Ainsi, Fatim fait partie de la catégorie de jeunes bamakoises qui ont un complexe à s’afficher en moto ou en Sotrama pour se rendre à un rendez-vous galant.

Ce jour-là, Fatim accompagnée par deux de ses copines se sont rendues à ce « restaurant chic » sans un rond dans leurs porte-monnaie. La jeune fille avait rendez-vous avec un Monsieur. Comme à ses habitudes, elle arriva en taxi en mode arriver-payer. Le Monsieur fut donc obligé de payer les frais de transport des jeunes demoiselles à contre cœur.

Ainsi à peine, le menu arriva que Fatim et ses copines ont chacune pris des repas d’une somme colossale. Comme si cela ne suffisait pas, les filles continuèrent à faire des commandes les unes plus chères que les autres. Et surtout pour le retour, il fallait que l’homme, l’oiseau, remette de beaux billets violets de 10 000 FCFA à Fatim.

Certainement qu’il n’avait pas prévu toutes ces dépenses ou qu’il était à court d’argent, toujours est-il que le Monsieur, sous prétexte d’aller aux toilettes et a disparu. Laissant ainsi Fatim et ses copines à la table. Après une demi-heure d’attende, l’homme ne revenait toujours pas. La note est arrivée le serveur attendait. C’est alors qu’il a été demandé aux demoiselles de régler l’addition de 180 000 FCFA.

Les copines de Fatim l’ont toutes abandonnée à son sort, l’une après l’autre. Elles ont filé à l’anglaise.

Fatim fut trainée par le serveur, devenu subitement agressif. Le gérant, arrivé, lui montra la pile des assiettes à laver. Ce qu’elle fit sans se faire prier, mais, sous le rire moqueur des clients et des employés du restaurant, avec comme seules compagnies des chaudes larmes aux yeux.

Pauvre de Fatim, se faire prendre à son propre jeu et abandonnée par ses copines…

Soumba Diabaté (Stagiaire)

Source: Bamako News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *