Kabako : il voulait se marier en cachette. Des soeurs de son ancienne épouse mettent le feu a la marie

La scène s’est produite à la mairie du Plateau. Des femmes en colère ont voulu empêcher la célébration d’un mariage. Sous prétexte qu’il était illégal. Le jeudi 30 avril 2015, vers 9H.

confidence homme pleure yeux

Ces femmes ont failli réussir leur coup. Elles étaient en colère, parce qu’elles voulaient empêcher une injustice, selon elles. Estimant que leur soeur, hors du pays, après une quinzaine d’années avec son mari, et avec des enfants, n’a pas divorcé, avec son homme et ce dernier se remarie sans son consentement. C’est pourquoi, elles ont décidé de faire barrageà la célébration du mariage que contractait, leur gendre, ce jeudi 30 avril 2015.

Première action décisive a permis de faire obstacle à l’entrée de la mariée dans la salle de mariage une fois dans la cours. La mariée entre dans la cour et en ressort, quelques minutes, plus tard donc.

“Notre huissier a fait opposition à ce mariage, mercredi, devant le procureur. Ce mariage n’aura donc pas lieu. Notre soeur n’a pas encore divorcé”, fait savoir une d’entre elles qui conduit la file de femmes contestataires. Pour elles, un tel mariage est inacceptable. Il faut donc l’empêcher à tout pris.

La larguée explique qu’elle a eu son premier enfant avec son concubin, en 2004. “Nous avons fait notre mariage coutumier en 2010. On préparait le mariage civil. En janvier 2015, il m’a dit que nous ne sommes plus ensemble. Il a refusé la grossesse que je porte”, confie-t-elle.

De l’autre côté du marié, on est confiant que la cérémonie de mariage aura bel et bien lieu. Le responsable du service Mariage de la mairie précise que le marié est arrivé avec tous les documents qu’il faut pour que le mariage se célèbre.

“Le papier le plus important en matière de mariage, quand il y a problème, c’est le certificat de non appel et non opposition. Le monsieur l’a. Le divorce, selon le document dont nous disposons, a été consommé en 2012, et le certificat de non appel et non opposition date de 2014. La veille du mariage, ceux qui s’opposent à la célébration, ont saisi le procureur avec un exploit d’huissier. Le procureur, après avoir pris connaissance des documents que nous lui avons apportés, n’a pas pris d’ordonnance pour annuler la célébration du mariage”, explique-t-il, rassurant que le mariage sera célébré.

Finalement, selon nos informations, le mariage a pu se dérouler dans un lieu neutre.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.