Joli coup de filet des douanes de Bougouni : La BMI saisit 894 briquettes de chanvre indien d’une valeur marchande de 1,3 milliard Fcfa

Après avoir saisi, en août dernier, 83 200 timbres contrefaits d’une valeur de plus de 200 millions Fcfa, la Direction régionale des douanes de Bougouni, à travers sa Brigade mobile d’intervention (Bmi) vient de réaliser un joli coup de filet avec la saisie d’une importante quantité de drogue. Il s’agit de 894 briquettes de chanvre indien dont la valeur marchande est estimée à 1 milliard 630 millions Fcfa.

La Direction régionale des douanes de Bougouni vient de réaliser un joli coup de filet avec la saisie d’une importante qualité de drogue, le 21 octobre dernier. Il s’agit exactement de 894 briquettes de chanvre indien, soit  l’équivalent de 1, 430 tonne dont la valeur marchande est estimée, selon les spécialistes, à 1 milliard 630 millions de nos francs.

Cette drogue saisie, selon les éléments de la douane, était dissimilée dans une case soigneusement aménagée à l’intérieur d’un camion immatriculé BM 0974 MD qui n’a pu échapper à la vigilance et au professionnalisme des soldats de l’économie.

“Cette saisie est le résultat de notre vigilance. Le produit était assez bien dissimilé pour échapper au contrôle, mais nous avons été très vigilants et intelligents. A première vue, on ne remarque pas grande chose à part une roue de secours et une bâche”, précise le chef de la Bmi, l’Inspecteur Alhousseini Touré.  “C’est le 2 juillet 2020 que l’opérationnalisation de la nouvelle direction régionale de Bougouni a été effectuée. A cette occasion, l’instruction a été donnée de faire une occupation rationnelle du terrain et de donner le meilleur de nous-mêmes. Le souci, c’est toujours dans l’élan de la bonne gouvernance, un meilleur maillage du territoire. Des instructions ont été données aux différents éléments qui évoluent afin de redoubler d’ardeur et d’être très vigilants”, précise le directeur régional des douanes de Bougouni, le Colonel Ibrahima Condé.

Il a rappelé que “ceux qui viendront au bureau pour dédouaner, nous avons l’obligation de les protéger parce qu’ils contribuent ainsi au développement de la région de Bougouni”.

Avant cette prouesse, la Direction régionale des douanes de Bougouni avait saisi, il y a quelques semaines seulement, 83 200 timbres contrefaits d’une valeur de plus de 200 millions Fcfa. Et ces produits saisis seront mis à la disposition de la Commission nationale de destruction des produits prohibés.

Notons que la nouvelle Direction régionale des douanes de Bougouni est organisée au niveau central en deux divisions et quatre sections dont une section “Recherches et Interventions”. Au niveau local, elle comprend les structures suivantes : un bureau principal des Douanes à Bougouni, quatre bureaux frontaliers à Kadiana, Manakoro, Badogo et Filamana dont les trois premiers sont ouvert au transit international, deux brigades mobiles d’intervention à Bougouni et Sélingué et un poste de surveillance à Guélélenkoro.

Le choix de Bougouni pour abriter une Direction régionale des douanes se justifie par sa situation de carrefour sur des axes importants reliant la nouvelle région à certains frontaliers. Il s’agit, entre autres, de l’axe de Zantiébougou-Kolondièba-Kadiana-Tingrela-Port de San Pedro en Côte d’Ivoire et celui de Yanfolila-Badogo-Niantanina en Guinée.

La contribution attendue de la Direction régionale des douanes de Bougouni dans le cadre de la mobilisation des recettes pour le Trésor public au titre de l’exercice 2020 est de 1 milliard 300 millions de Fcfa.   

El Hadj A.B. HAIDARA

 

Source: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *