Incendie à l’AMAP : L’ANCIENNE IMPRIMERIE ENTIÈREMENT CONSUMÉE

Un incendie dévastateur a consumé, vendredi dernier, l’ancienne imprimerie de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP). Très tôt le matin, les premiers travailleurs arrivés au service ont constaté qu’une fumée s’échappait du bâtiment de l’imprimerie, avant de voir le feu se propager.

Selon des témoins, le sinistre serait parti d’un court-circuit aux environs de 7h40. Même si on ne déplore de perte en vie humaine, les dégâts matériels sont importants. En effet, la machine offset 5 couleurs recto-verso, une insoleuse et un massicot industriel (un équipement qui sert à couper les papiers) ont été totalement calcinés. Deux bureaux contigus à l’imprimerie ont également pris feu et les travailleurs s’activaient à sauver ce qui pouvait l’être avant l’arrivée des sapeurs pompiers.

Une fois sur place, les soldats du feu ont commencé à circonscrire la propagation des flammes. Il a fallu deux tours aux sapeurs pompiers pour stopper le feu qui se répandait rapidement. Tout le personnel de l’AMAP était sous le choc.

Aussitôt informé, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, s’est rendu à l’AMAP. Sur place, il a pu constater de visu l’importance des dégâts matériels et le désarroi moral des travailleurs. Il a salué le courage des vaillants soldats du feu qui ont pu éteindre l’incendie mais aussi des agents de l’Energie du Mali qui ont aussitôt pu isoler les installations électriques des lieux sinistrés. «Par la grâce d’Allah, nous ne déplorons aucune perte en vie humaine mais les dégâts matériels sont importants puisqu’il s’agissait de l’ancienne machine qui faisait la production et qui venait juste d’être assurée, à juste titre», a déclaré le ministre.

«Le bâtiment est vétuste, nous avons pris des dispositions urgentes et instruction ferme a été donnée au directeur général de l’AMAP de mettre tout en œuvre pour éviter de tel cas», a annoncé le chef du département en charge de l’Economie, ajoutant qu’il est vrai que l’incendie ce n’est pas lié à un disfonctionnement humain encore moins aux personnes qui travaillent dans cette imprimerie. «Il s’agit d’un cas de court-circuit», a-t-il précisé.

Par ailleurs, Arouna Modibo Touré a lancé un appel aux travailleurs de l’AMAP à garder leur calme. «La production n’est pas atteinte, la nouvelle imprimerie fonctionne normalement. Dans les jours à venir nous allons prendre des dispositions avec l’assureur pour voir comment on peut réhabiliter l’ancienne imprimerie», a-t-il conclu.

Heureusement, l’AMAP dispose d’une nouvelle imprimerie qui est déjà fonctionnelle depuis quelques mois.

Mohamed Z. DIAWARA

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *